Stay informed


An volunteer experience that benefits everyone

blog - 07 août 2017Six jeunes bénévoles âgés de 19 à 24 ans ont prêté main forte à l’ONG Azimut et à la startup CUITOU dans la réalisation d’une étude de marché sur les équipements de cuisson domestiques utilisés par les ménages de la commune urbaine de Diego Suarez.

Après avoir reçu une courte formation dans les bureaux d’Azimut, Anderson Leven Lenda, Jean Jacque Cilu Ramahefa, Jurélie Chamina Georges, Laurent Arimazy, Marielle Tombosoa et Willi Lalaina ont animé l’enquête auprès de quatre associations de femmes de quartier de l’ONG Cœur et Conscience. Grâce à leur aide plus d’une centaine d’enquêtes ont pu être réalisées le 22 et le 23 juillet 2017.

Ces six jeunes travaillent habituellement comme pair éducateur auprès de l’ONG Population Services International (PSI Madagascar).

Leur mission consiste à sensibiliser les jeunes de 15 à 24 ans de Diego Suarez sur les mesures de prévention et de traitement des IST et du SIDA, sur les conséquences de la sexualité précoce et de l’avortement, et enfin sur les méthodes de Planning Familial et de dépistage de certaines maladies.

Un grand merci à vous tous !

Conseil pour accroître son employabilité : Comme ces six jeunes, faire une action bénévole ponctuelle dans son temps libre permet de se démarquer des autres et d’enrichir ses expériences et son réseau de contacts.

An inexpensive and innovative market study for start-ups in Madagascar

blog - 4 août 2017 2de2Mener une étude de marché sur l’utilisation des équipements de cuisson domestiques à l’échelle d’une ville composée de plus de 33 000 ménages requiert du temps et des ressources humaines considérables. Toujours en quête d’innovation et d’inspiration pour des startups rencontrant des contraintes similaires, l’ONG Azimut a décidé de mener son enquête en contactant différents groupements de personnes à travers la ville de Diego Suarez (Antsiranana).

Au total ce sont 436 personnes qui ont répondu à l’enquête, réparties en 20 groupements différents : associations de femmes, centres de formation, et salariés d’entreprises et d’organismes divers.

Chaque groupe rencontré était divisé en deux sous-groupes. L’un composé de personnes utilisant le réchaud amélioré, l’autre de personnes utilisant uniquement un type de réchaud traditionnel. Une fois le matériel d’enquête distribué, un animateur était assigné à chaque sous-groupe pour guider les répondants dans le remplissage des questionnaires et pour répondre aux éventuelles questions.

blog - 4 août 2017 1de2Mission accomplie pour Azimut et la startup CUITOU dans le cadre de cette étude marketing : la taille de l’échantillon obtenu pour une population composée de 33 000 ménages et un risque d’erreur de 5%, apporte un niveau de confiance d’environ 95%.

À présent, il s’agit d’entrer et d’analyser ces données afin de mieux appréhender les habitudes culinaires des ménages de Diego Suarez, leurs préférences sur la gamme de réchauds proposés sur le marché, et leurs craintes à adopter des équipements de cuisson économes. À l’issu de cette étude, la startup CUITOU espère proposer des produits qui soient conformes aux besoins et aux préférences des ménages de la commune.

Un grand merci est adressé à Félicia Fety, Giorgia Masiello et Mbolanosy Botsilahy, stagiaires bénévoles au sein de l’ONG Azimut pour avoir organisé et mené cette étude avec brio !

Market study on improved cookstoves in Antsiranana : presentation of the team

Trois stagiaires bénévoles au sein de l’ONG Azimut mènent depuis début juin 2017 une étude de marché sur les équipements de cuisson utilisés par les ménages urbains de la ville d’Antsiranana (ou Diego Suarez) dans le nord de Madagascar. Il s’agit de Félicia Fety, Giorgia Masiello, et Mbolanosy Botsilahy.

Les résultats de cette enquête permettront à Azimut d’élaborer une stratégie de lancement efficace de foyers améliorés en argile qu’elle compte fabriquer au sein d’une unité de production semi-industrielle. L’équipe espère interroger un échantillon de 400 ménages sur les 33 000 ménages de la commune urbaine.

Voici une brève présentation des membres de l’équipe

blog - 23 juillet 2017

Félicia Fety

Félicia a suivi des études en économie et commerce à Antsirabe qu’elle a décidé de mettre à profit en participant à cette étude de marché. Sa disponibilité et son sens critique et d’analyse se sont avérés des atouts indéniables dans la réalisation de cette mission. Avec son expérience à Azimut, elle espère perfectionner ses compétences entrepreneuriales pour ouvrir son propre salon de beauté à Antsiranana.

Giorgia Masiello

D’origine italienne, Giorgia a effectué des études supérieures en économie, marketing, et communication dans le contexte de la coopération internationale. La mission qu’elle mène au sein d’Azimut représente sa seconde expérience professionnelle en Afrique après avoir occupé un double poste d’assistante administrative et de chargée de communication au sein de l’Alliance Éthio-Française d’Addis-Abeba. Elle compte sur ces deux expériences pour poursuivre une carrière à l’international dans le domaine de l’action humanitaire.

Mbolanosy Botsilahy

Mbolanosy est l’environnementaliste de l’équipe. C’est sa passion pour la nature qui l’a menée à participer à cette mission, son objectif étant de contribuer à la sauvegarde des forêts de Madagascar à travers des actions concrètes. D’origine antsiranaise et avec une expérience en tant qu’enquêteuse à son actif, Mbolanosy connait bien les quartiers de la ville et l’esprit de ses habitants et croit fermement aux avantages des réchauds améliorés.

Training in the use of an environmental education kit in Madagascar

blog - 19 juillet 2017 1de2Une valise de matériel didactique appelé « kit MAD’ERE » a été développée par le Programme Germano-Malgache pour l’Environnement (PGM-E/GIZ) entre 2006 et 2008. Il a été mis sur pied dans le but de faciliter le travail des enseignants chargés de donner les leçons relatives à l’environnement du programme d’éducation national et d’améliorer la qualité de l’enseignement sur le respect de l’environnement.

Depuis son élaboration, un kit avait été confié à un collège de la commune rurale d’Antanamitarana de la région DIANA mais sans retour sur son utilisation.

En février 2017 le nouveau Programme Germano-Malgache d’Appui à la Gestion de l’Environnement (PAGE/GIZ) a lancé une campagne de formation de formateurs à l’utilisation du kit MAD’ERE dans l’optique de diffuser le kit à l’échelle de la Région DIANA. Enrico Botoumamou, agent de développement socio-environnemental auprès de l’ONG Azimut, a suivi cette formation d’une durée 5 jours.

blog - 19 juillet 2017 2de2Le samedi 13 mai 2017, l’ONG Azimut et l’Association PAPADOU ont coorganisé une formation à l’emploi du kit MAD’ERE pour les enseignants de l’école privée Bon Pasteur et les membres de l’ONG Service d’Appui à la Gestion de l’Environnement (SAGE) à Antsiranana. La formation s’est déroulée sur une journée où les participants ont été amenés à manipuler le kit et à tester son utilisation lors d’une simulation de cours.

L’ONG Azimut en collaboration avec le SAGE et le PAGE/GIZ prévoit apporter des améliorations au kit MAD’ERE au courant du deuxième semestre 2017 avant d’en faire la promotion auprès des six écoles primaires publiques bordant la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy-Montagne des Français (NAP AA MdF).

Ce travail fait suite au succès du consortium SAGE et Azimut qui a réalisé une cinquantaine d’interventions d’éducation relative à l’environnement réparties dans ces six établissements scolaires de septembre à décembre 2016.

Affaire à suivre…

Revitalization of the Regional Council of Education, DIANA Region

blog - 18 juillet 2017Le 11 juillet 2017, les acteurs et forces vives de l’éducation dans la région DIANA se sont réunis sur invitation de la Région DIANA et de l’organisation Handicap International afin de reconstituer le bureau et le groupe technique de travail du Conseil Régional de l’Éducation (CRE).

La mission du Conseil est claire : Promouvoir la réflexion, la concertation et la coordination des actions pour améliorer l’éducation au niveau régional. Le CRE avait été mise en place en 2014 sous l’impulsion de l’UNICEF. Suite au retrait des techniciens de l’UNICEF dans la Région en 2015, les membres du CRE ont cessé de se réunir.

Handicap International a souhaité relancer les rencontres du CRE dans le cadre de leur projet pilote d’éducation inclusive dénommé « Bea-Zo » mis en œuvre avec le Ministère de l’Éducation Nationale malgache dans les régions Analanjirafo et DIANA. Ce projet a pour objectif d’enrayer toute forme d’exclusion freinant l’accès de tous les enfants à l’éducation, quelles que soient leurs conditions physiques et leur classe sociale.

Comme Handicap International, d’autres acteurs voient l’intérêt de la redynamisation du CRE dans l’atteinte de leurs objectifs respectifs. C’est le cas de l’ONG Azimut, présente à la rencontre du 11 juillet 2017, et qui mène depuis 2015 une série d’actions dans les domaines de l’éducation civique et citoyenne et de l’éducation environnementale.

À l’occasion de cette rencontre, les participants se sont entendus pour nommer un président du Conseil qui soit issu de la société civile. Pour les organisations de la société civile, cette élection constitue une belle opportunité de donner voix aux citoyens en matière d’éducation. Cela pourrait également améliorer les échanges et le relais d’information entre le CRE et les citoyens à la base au niveau des districts qui seront amenés prochainement à se regrouper en Conseil Local de l’Éducation (CLE). L’élection du président du CRE est prévue se dérouler ce vendredi 21 juillet 2017 au Centre d’Écoute et de Conseils Juridiques de la Commune Urbaine de Diego Suarez.