Restez informé


Formation à l’utilisation du kit MAD’ErE : un bilan positif

blog - 05 janvier 2017 1de2Le programme de formation à l’utilisation du Kit MAD’ErE (MAtériel Didactique pour l’Education Relative à l’Environnement) qui a été ciblé pour le corps enseignant de 6 écoles primaires publiques s’est soldé par une réunion de capitalisation le 01 décembre 2017 en présence des instituteurs et des responsables pédagogiques de la circonscription scolaire du District Diego II. Pour Azimut et ses collaborateurs, cette réunion a été l’occasion de recueillir les principales leçons apprises lors de cette formation pilote et de dégager des principes généraux pour la formation des adultes en milieu scolaire, principes qu’ils pourront réutiliser dans d’autres contextes en milieu rural.

Le programme de formation mis en œuvre par le consortium Azimut/SAGE s’est majoritairement déroulé in situ, lors de leçons données en classe. Le programme complet qui s’est étalé sur une période de trois mois, a été adapté en prenant en considération les conditions difficiles dans lesquelles travaillent ces enseignants en milieu rural. Deux journées de formation théorique avaient au préalable permis de réunir les enseignants à Diego Suarez pour que ces derniers puissent prendre connaissance du kit. Puis les formateurs d’Azimut et du SAGE sont intervenus à trois reprises dans les salles de classe de chacune des six écoles pour que les enseignants puissent observer différentes façons d’utiliser le kit. Les enseignants ont ensuite donné une leçon de leur choix à l’aide du kit auprès de leurs élèves.

blog - 05 janvier 2017 2de2Pour boucler le programme de formation, chaque école a mis en œuvre une action environnementale de son choix (plantation d’arbres fruitiers, création de jardins potagers, réhabilitation et sécurisation de bornes fontaines) afin de renforcer les exemples illustrés durant la formation pour la protection des ressources naturelles environnantes. Les instituteurs témoignent des premières réactions favorables : « Certains de nos élèves plantent des légumes de leur propre volonté dans le potager de l’école et à la maison. Ils sont aussi beaucoup plus impliqués dans le nettoyage de l’établissement ».

« Forger les élèves à devenir acteurs pour l’environnement et sensibilisateurs au sein de leur communauté », telle est l’ambition avec laquelle la promotion du Kit MAD’ErE a été initiée en septembre 2017. Lors de la réunion de capitalisation, les efforts déployés par Azimut et l’ONG SAGE durant le processus de formation ont été salués par les instituteurs qui ont bénéficié de la formation. L’utilisation du kit constitue pour eux une approche pédagogique à la fois ludique, pratique et éducative. Les instituteurs sont unanimes : tous les élèves ont participé aux animations avec attention et enthousiasme.

À présent, les écoles visées désirent s’approprier le kit MAD’ErE. Étant donné leurs ressources financières limitées, une requête collective a été adressée à l’ONG SAGE en vue de les appuyer à financer l’achat de six kits en 2018, au coût de 400 000 MGA chacun.

Kit MAD’ErE : Les enseignants du District Diego II en pleine action pour la première utilisation

Dans le cadre de la promotion du kit MAD’ErE (un outil didactique d’éducation à l’environnement créé en 2007 par le Programme d’Appui à la Gestion de l’Environnement de la coopération allemande à Madagascar) l’ONG Azimut et le SAGE ont effectué un suivi de son application les 15, 16 et 17 novembre 2017 dans six Ecoles Primaires Publiques (EPP) situées près de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy-Montagne des Français (NAP AA MdF). L’objectif poursuivi par Azimut et le SAGE était d’évaluer l’aisance des enseignants dans l’utilisation du kit en classe.

Photo-pour-artcl-Kit-WebEn octobre 2017, une dizaine d’instituteurs et quatre représentants pédagogiques de la CISCO du District Diego II ont reçu une formation à l’emploi du kit MAD’ErE. Les EPP ciblées étaient celles d’Andavakoera, de Betahitra, d’Ambodimanary, d’Andranomanitra, de Mahagaga et d’Ampandriakilandy. Les enseignants de ces six écoles ont par la suite expérimenté l’utilisation du kit dans leurs classes respectives. Des sujets relatifs à l’environnement, concordant avec le programme scolaire national, y ont été traités avec la participation animée des élèves. La particularité des leçons illustrées par les enseignants à l’aide du kit était le lien effectué avec la situation environnementale au niveau local. Parmi les sujets mis en exergue il y avait : le rôle des plantes dans la protection contre l’érosion, la faune et flore dans la NAP AA MdF, les problèmes de l’eau.

Les premiers constats sont positifs. Les élèves ont été réactifs par rapport aux problèmes soulevés dans les cours. Ils se sont exprimés correctement avec les supports illustrés du kit. Selon l’agent de développement socio-environnemental auprès de l’ONG Azimut, les enseignants ciblés ont adopté le kit comme outil d’appui à leur enseignement et ce malgré que leurs écoles ne disposaient pas encore de tout le matériel didactique approprié. Ces enseignants sont d’avis que les messages environnementaux transmis par le canal de cet outil pédagogique suscitent chez leurs élèves l’intérêt pour la protection des ressources naturelles et pour leur bonne gestion.

Web4Pour le SAGE, le kit MAD’ErE permet une approche de sensibilisation susceptible de rejoindre les adultes, principaux responsables de la dégradation de la NAP AA MdF. En effet, le kit a été conçu pour inciter les élèves à intervenir auprès de leurs proches et de leurs parents.

Fin 2017, Azimut appuiera le SAGE dans la recherche de financement pour la mise en place d’un programme plus approfondi de suivi et d’évaluation du kit durant une année scolaire complète.

Un exemple de participation bénévole qui profite à tous

blog - 07 août 2017Six jeunes bénévoles âgés de 19 à 24 ans ont prêté main forte à l’ONG Azimut et à la startup CUITOU dans la réalisation d’une étude de marché sur les équipements de cuisson domestiques utilisés par les ménages de la commune urbaine de Diego Suarez.

Après avoir reçu une courte formation dans les bureaux d’Azimut, Anderson Leven Lenda, Jean Jacque Cilu Ramahefa, Jurélie Chamina Georges, Laurent Arimazy, Marielle Tombosoa et Willi Lalaina ont animé l’enquête auprès de quatre associations de femmes de quartier de l’ONG Cœur et Conscience. Grâce à leur aide plus d’une centaine d’enquêtes ont pu être réalisées le 22 et le 23 juillet 2017.

Ces six jeunes travaillent habituellement comme pair éducateur auprès de l’ONG Population Services International (PSI Madagascar).

Leur mission consiste à sensibiliser les jeunes de 15 à 24 ans de Diego Suarez sur les mesures de prévention et de traitement des IST et du SIDA, sur les conséquences de la sexualité précoce et de l’avortement, et enfin sur les méthodes de Planning Familial et de dépistage de certaines maladies.

Un grand merci à vous tous !

Conseil pour accroître son employabilité : Comme ces six jeunes, faire une action bénévole ponctuelle dans son temps libre permet de se démarquer des autres et d’enrichir ses expériences et son réseau de contacts.