Azimut, partenaire de l’Association des Communes du Pôle Urbain de Diego Suarez

L’Association des Communes du Pôle Urbain de Diego Suarez (ACPU D/S) fait face à d’importantes difficultés en matière de préservation des ressources naturelles de son territoire. L’ACPU D/S rédige actuellement une stratégie de gestion de ces ressources. Les sept communes de l’ACPU D/S cherchent à mutualiser les moyens mis en œuvre dans la réduction des pressions anthropiques sur la biodiversité.

La dégradation des ressources forestières d’une commune peut avoir des conséquences environnementales néfastes pour les communes limitrophes. Par exemple la déforestation suivie de l’érosion des terres sur le territoire de la commune d’Antanamitarana a provoqué l’ensablement de la partie continentale de la mangrove de la commune d’Antsahampano. Les fortes pluies entraînent terre et sable qui viennent s’entasser dans les vasières qui abritent la mangrove. Les vasières dont le niveau s’élève se solidifient et les périodes d’immersion des pieds de palétuviers par les eaux des marées diminuent. Il s’ensuit une mortalité accrue des palétuviers. Réduire l’érosion des terres de la commune d’Antanamitarana permettrait donc de réduire la dégradation de la mangrove dont les bienfaits écologiques et socio-économiques sont appréciés des populations locales.

La mise en œuvre de cette stratégie intercommunale pour la gestion des ressources naturelles s’étalera sur les années 2015 et 2016. Voici les quatre objectifs qui ont été priorisés :

  1. Assurer une bonne gouvernance de la gestion des ressources naturelles ;
  2. Informer, former, communiquer sur la thématique de la gestion des ressources naturelles ;
  3. Promouvoir et développer un écotourisme durable ;
  4. Protéger et gérer durablement ressources forestières et ressources en eau.

Une convention de partenariat a été signée le 12 juin 2015 entre l’ONG AZIMUT et le président de l’ACPU D/S, Monsieur TADAHY Lucien. AZIMUT y promet sa collaboration technique dans l’atteinte de ces objectifs en mettant à disposition son expertise et celle de ses stagiaires et volontaires pour les deux prochaines années.

Célébration de la journée mondiale de l’environnement 2015

La journée mondiale de l’environnement a retenu pour thème cette année : « Sept milliards de rêves. Une seule planète. Consommons avec modération ». Diego Suarez a souligné l’événement les 04, 05 et 06 juin 2015 de plusieurs façons. Tout d’abord en menant une action coordonnée de plantation de palétuviers dans la mangrove d’Ampasira à quelques encablures de la ville de Diego Suarez, puis en encourageant la visite du Parc National de la Montagne d’Ambre pour sensibiliser les citoyens à la nécessité de préserver la forêt et les ressources en eau douce, en organisant une conférence-débat sur la recherche de moyens de lutter contre la déforestation et l’assèchement des sources d’eau douce, et enfin en montant une exposition dans le hall de la mairie de Diego pour présenter les actions de sauvegarde de l’environnement entreprises par divers organismes de la région Diana.

Axel Jumelin, stagiaire Azimut, a appuyé à cette occasion l’ONG Service d’Appui à la Gestion de l’Environnement (SAGE) dans le montage de leur stand d’exposition à la mairie de Diego Suarez. Axel travaille depuis le début mars à renforcer les prestations offertes par les guides locaux (ex-charbonniers) au sein de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy-Montagne des Français (NAP AA MdF) et à préparer un projet d’aménagement de nouveaux circuits touristiques pour l’ensemble de la NAP.

Axel est étudiant en Master 2 interdisciplinaire en dynamiques africaines.  Il est inscrit  à l’université Michel de Montaigne (Bordeaux 3), à l’université Montesquieu (Bordeaux IV) et à l’Institut d’Études politiques de Bordeaux.

Campagne de nettoyage du point de vue sur le Pain de Sucre (Nosy Lonjo)

Les adhérents à la charte : « La DIANA s’engage pour un tourisme durable » ont entrepris avec pelles et râteaux le nettoiement d’un emplacement situé sur la route de Ramena d’où l’on aperçoit Nosy Lonjo, une île de la baie de Diego qui a la forme conique des pains de sucre traditionnels. Cette action communautaire qui s’inscrit dans les engagements auxquels ont souscrit les adhérents à la charte s’est déroulée le 2 juin 2015 dans le cadre de la Journée mondiale pour un tourisme responsable et respectueux.

Ce point de vue sur le Pain de Sucre (Nosy Lonjo) est fréquenté par les visiteurs de la Grande île  qui s’y arrêtent pour photographier cet îlot rocheux d’origine volcanique, lieu sacré et emblème du nord de Madagascar. L’emplacement du point de vue appartient à la Commune Urbaine de Diego Suarez (CUDS). Laissé à l’abandon depuis plusieurs années, il a servi de décharge sauvage à des individus et à des entreprises de la place. Des déchets malodorants de toutes natures en provenance de cette décharge finissent par polluer les eaux de la Baie de Diego Suarez située en contrebas. Un tractopelle a dégagé ordures et déchets en les poussant en contrebas de la colline. Cette intervention toutefois n’a servi qu’à les soustraire à la vue et certains passants auraient préféré qu’ils soient acheminés à la décharge municipale de la CUDS.

Des mesures ont toutefois été prises pour éviter le retour d’une décharge sauvage sur cet emplacement: un panneau de l’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez (ORTDS), qui incite à maintenir la propreté de l’emplacement, vient d’y être dressé. D’autres mesures sont prévues: installation de bancs et plantation d’une haie verte et de quelques arbres.