Programme de volontariat d’étudiants de l’Université d’Antsiranana

Il s’avère difficile pour les étudiants du Pr. Totomarovario, chef du département d’études anglo-américaines à l’Université d’Antsiranana, de trouver un stage professionnalisant dans la région DIANA étant donné le peu d’offres et la compétition pour la recherche de stages avec les étudiants d’autres établissements tels que l’Institut supérieur de technologie d’Antsiranana ou l’Institut supérieur en administration d’entreprises.

Dans le but d’aider ses étudiants à se démarquer de ceux des autres établissements, le Pr. Totomarovario a monté un programme de volontariat à l’Université d’Antsiranana en février 2015 avec l’appui technique de Kim Wilson, volontaire du Corps de la Paix à Diego Suarez. L’objectif visé : donner une opportunité unique aux étudiants de pratiquer une profession tout en leur inculquant la notion de civisme et de volontariat.

Les étudiants inscrits au programme d’études anglo-américaines suivent 4 années de formation en langue anglaise et une formation professionnelle complémentaire en tourisme, en informatique, en commerce ou en enseignement. Le Pr. Totomarovario explique : « Il est important pour nos élèves de pouvoir mettre en pratique leur apprentissage au sein d’une profession où il y a de la demande sur le marché du travail. Dans le cadre du programme de volontariat mis en place, nos étudiants peuvent intervenir dans divers secteurs tels que l’art et la culture, l’éducation, les services sociaux, l’environnement, la santé, le tourisme, le sport et les loisirs.»

Kim Wilson, qui s’est chargée du suivi des élèves en stage de volontariat a déjà reçu un retour positif des établissements hôtes. Ces derniers ont noté une différence notable dans la qualité des prestations fournies par les stagiaires qui ont reçu une formation préalable au volontariat et les étudiants des autres d’établissements.

Azimut accueille depuis la mi-février, quatre stagiaires issus de ce programme qui appuient le projet de dynamisation de l’enseignement de l’éducation civique au sein des écoles primaires et secondaires de la Commune Urbaine de Diego Suarez. Il s’agit de Mesdemoiselles Sabrina Marizafy, Zara Zaramasy et Hèrgonia Jolie Rabevita et de Monsieur Algatin Gualbert Razafintsadahy.

Pour en apprendre d’avantage sur ce programme, contactez le professeur Alex Totomarovario : marovalex.02@gmail.com.

Appel à propositions : 1er Congrès mondial sur les baleines à bosses à Sainte-Marie

Le premier congrès Congrès mondial sur les baleines à bosses connu aussi sous sa dénomination anglaise Humpback Whale World Congress (HWWC 2015) se tiendra à l’île Sainte-Marie du 29 juin au 3 juillet 2015, durant le Festival annuel des baleines. La tenue de ce congrès est due à l’initiative de l’association Cetamada, appuyée par l’Université d’Antananarivo et le comité organisateur du Festival des baleines à Sainte-Marie. L’objectif de ce congrès mondial est d’appuyer les études scientifiques à propos de ces baleines et de soutenir les efforts de conservation les concernant. Ce sera l’occasion pour de nombreux chercheurs et organismes de former des partenariats et d’échanger des compétences.

Voici les cinq thématiques qui seront abordées :

  1. Recherche théorique : Anatomie, biologie, écologie, éthologie, sciences de l’ingénieur, économie, gestion, histoire, chasse ;
  2. Recherche appliquée : Méthodes de recherche, protocoles de collecte et de stockage des données, outils et logiciels d’aide à l’analyse ;
  3. Programmes de collaboration régionale : Ateliers permettant les échanges de connaissances, de pratiques, et de partages ;
  4. Gestion, conservation et mise en place de politique de développement durable : Mesures préventives, création et gestion d’aires marines protégées, mesures de contrôle des impacts des activités humaines, rôle de la science participative ; et
  5. Économie et implication sociales : Activités économiques directes et indirectes au niveau des communautés locales.

Appel à résumé scientifique

Nous invitons les personnes intéressées à participer au HWWC 2015 de faire parvenir avant le 15 mars 2015 leur résumé scientifique à l’adresse suivante info@hwwc2015.org.

Pour télécharger les directives complètes cliquez ICI. Adresser les demandes de renseignements complémentaires à info@hwwc2015.org.

On peut suivre le HCCW 2015 sur sa page Facebook ou sur le site de l’événement http://hwwc2015.org.

Azimut est fier d’être partenaire de l’association Cetamada à Diego Suarez.

Azimut s’implique dans l’éducation civique des jeunes à Diego Suarez

L’Office de l’Education de Masse et du Civisme (OEMC) et le Service Fondamental de l’Éducation (SFE) au sein de la Direction Régionale de l’Enseignement National DIANA (DREN) sont d’avis que l’éducation civique connait à Madagascar de grandes difficultés. Faute d’un financement suffisant de l’État, le programme d’éducation civique a été retiré en l’an 2000 du curriculum des lycées.

De plus certains des établissements primaires et secondaires de Diego Suarez feraient la part congrue à cette matière. Serait-ce là une part d’explication au manque d’intérêt de la population vis-à-vis la malpropreté et la pollution des lieux publics ? Devrait-on y attribuer une des causes de la montée de la délinquance et du décrochage scolaire, de la sexualité précoce, du non-respect des valeurs familiales et culturelles, de la difficulté de s’occuper d’autrui et de se préoccuper du bien commun ? Plusieurs citoyens sont même d’avis que le manque de civisme se traduirait par l’accroissement de l’abstention électorale, de la fraude fiscale et de la corruption.
La réaction à cet état de fait est amorcée. En effet depuis 2014, le programme d’éducation civique est en phase de réintégration et une mise à jour est prévue au sein de l’enseignement national. La DREN de la Région DIANA attend les directives de la capitale. Le Service Régional de l’Éducation de Masse et du Civisme à Diego Suarez (SREMC) effectue des démarches de sensibilisation auprès des parents d’élèves depuis le début de l’année 2015. L’OEMC est d’avis que la promotion du civisme passe par les parents et par les autorités scolaires. Il s’agirait d’élaborer un programme pour favoriser l’apprentissage de notions de civisme autant chez les adultes que chez les élèves. Ce programme entre dans le cadre de la nouvelle Politique Municipale de Développement Social de la Commune Urbaine de Diego Suarez.

Conscients de l’importance de renforcer le civisme et le sens moral chez les jeunes, certains établissements privés de Diego Suarez inscrivent à leur horaire quelques heures de cours d’éducation civique. C’est le cas de l’école privée Blanche Neige (EPBM), un établissement créé en 2010, qui accueille 75 élèves allant de la classe maternelle jusqu’à la fin du secondaire. Confrontée au manque de moyens matériels et à l’inexpérience de ses enseignants en matière d’éducation civique, la directrice, madame Alice Aimée Randimbialifera souhaiterait tracer la voie dans l’enseignement de cette matière. Elle a fait appel à Azimut pour élaborer un programme d’éducation civique destiné aux élèves de l’EPBM. Il s’agit d’innover en proposant d’abord une méthode dynamique de formation du personnel enseignant.

Mademoiselle Marika Hallé Perry, stagiaire Azimut prendra les rênes de ce projet du mois de février au mois de mai 2015. Marika est étudiante en Communication, profil Relations Humaines à l’Université du Québec à Montréal au Canada. Marika étudiera les besoins et les attentes de l’EPBM et des partenaires techniques impliqués dans l’éducation civique et morale des jeunes de Diego Suarez. Elle proposera des avenues d’intégration des activités d’éducation civique dans le programme d’études. Elle suggérera des activités ludiques en tenant compte des moyens financiers disponibles et accompagnera le personnel de l’EPBM dans l’enseignement de cette matière.

Bienvenue Marika !