Profil des locataires de la Case Azimut: Nicolas Livache

Profil du locataire
Étudiant en Master 2 Opérateur en Coopération Internationale et Développement à l’Université de Montpellier 1 (France).

Antérieurement: Master 2 Énergie à l’Université de Montpellier 2.

« J’effectue un stage de fin d’étude à Madagascar pour l’association française Experts-Solidaires, qui s’est associée à l’ONG malgache Mad’Eole pour la préparation d’un projet d’électrification rurale de la région de Diana. Je suis basé dans la commune urbaine de Diego Suarez mais je travaille principalement sur des projets du district Diego II en milieu rural ».

Mandat
Réaliser un retour d’expérience des projets menés par Mad’Eole depuis l’électrification de 4 villages en 2007. Il s’agit d’identifier les points forts des projets et de proposer des pistes d’amélioration et de réflexions pour la poursuite du programme d’électrification.

Monter un nouveau programme d’électrification rurale en s’appuyant sur les expériences passées afin de maximiser l’impact de l’électricité dans les zones électrifiées (réduction de l’exode rural, création d’activités et de richesses, amélioration de l’accès aux soins, à l’éducation, à l’information et à la culture). Il s’agit également de déterminer le gisement énergétique local, les besoins en électricité ainsi que les capacités de financement.

Durée de la mission
À Madagascar : Avril à juin 2014
En France : Juillet à août 2014

Partenaires d’appui
L’ONG Mad’Eole promeut depuis 2004 l’information et la formation relative à l’utilisation des énergies renouvelables et participe à l’électrification, à un prix abordable pour tous, de zones rurales excentrées au fort potentiel de développement. Mad’Eole renseigne et coordonne les comités éoliens qu’elle a constitué dans les villages et les quartiers et assure leurs formations initiales et continues.

Experts-Solidaires est une association française dont le but est de renforcer l’expertise des projets de solidarité dans les domaines de l’eau, de l’énergie, de la sécurité alimentaire, de l’environnement, de l’habitat et de l’urbanisme, en faveur de populations en situation de précarité, dans des pays en développement ou émergents.

Projets futurs
Terminer le montage de nouveaux projets pour Mad’Eole et recherche d’appui financier pour accompagner la réalisation de ces projets.

Retour probable sur Diego Suarez

Coups de cœur à Diego Suarez
–          La petite plage face au Pain de Sucre du côté de l’Université.
–          Les soirées à claquer des mains avec un maximum de résonnance.

Évaluation et amélioration de la performance de l’ONG Azimut

L’ONG Azimut est ravie d’accueillir Mayssa Mouslim parmi son équipe de juin à octobre 2014. Étudiante en Master 2 Gestion d’Entreprises et Affaires Internationales à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France), Mayssa apportera son appui à l’amélioration de la gestion financière et de la stratégie de marketing des activités et des services d’Azimut à Madagascar.

Depuis les trois dernières années, la vision d’Azimut et les projets d’appui en expertises techniques ont évolué avec la diversité des partenaires et les expériences acquises. Il s’agit à présent pour Mayssa et les dirigeants de l’ONG de s’appuyer sur ces éléments afin d’adapter l’image et les messages véhiculés à l’international et auprès des diégolais. Une meilleure visibilité et un service amélioré sont les objectifs visés.

Visite des étudiants en tourisme de l’IST Antsiranana

Une quinzaine d’étudiants de 3e année suivant une formation en Tourisme et Gestion hôtelière à l’Institut Supérieur de Technologie d’Antsiranana (IST-D) étaient en visite à Azimut le samedi 21 juin 2014.

C’est dans le cadre du cours « Ingénierie du Tourisme » dispensé par Madame Nina Adélaïde Bory, que ces jeunes sont partis à la rencontre de professionnels de Diego Suarez travaillant sur les thématiques du développement touristique de la région DIANA.

L’aboutissement de cette formation mène vers des débouchés divers en lien à la gérance de structures hôtelières ou d’agences de voyage. Madame Bory a souhaité sortir du cadre traditionnel de la formation et faire découvrir à ses élèves un autre monde professionnel.

L’ONG Azimut travaille depuis 2012 en partenariat avec de nombreux acteurs locaux sur les problématiques liées au développement durable du tourisme. Elle a également contribué à quelques avancées du développement touristique de la Région. La directrice d’Azimut a pu partager au cours d’un bref exposé les travaux réalisés. Cette agréable rencontre s’est terminée par une visite du centre de documentation de l’association où les élèves ont été invités à venir se documenter sur les thématiques du tourisme.

L’histoire et la culture au cœur du développement touristique à Ambilobe

La Région DIANA, située à la pointe nord de Madagascar a fait du tourisme durable l’axe privilégié de son développement. La Région DIANA, l’Office Régional de Tourisme de Diego Suarez (ORTDS) et l’Office Régional de Tourisme de Nosy Be (ORTNB), se sont unis pour développer un produit touristique commun sur des sites répartis le long de la route reliant Nosy Be à Diego Suarez. Revenus et emplois créés bénéficieront à la population de la Région DIANA.

L’ORTDS se charge de développer l’offre touristique sur le territoire allant de la ville d’Ambanja à Diego Suarez en passant par Ambilobe. Depuis quelques années, de nombreux projets ont impliqués de divers partenaires pour améliorer l’offre touristique le long de cet axe routier.  Bien qu’on ait créé des circuits de tourisme solidaire et implanté des bureaux d’accueil, les attractions touristiques aux environs et à l’intérieur de la commune urbaine d’Ambilobe n’ont pas été mises suffisamment en valeur.

Avec l’appui de l’ORTDS et du Conseil Général du Finistère, le Groupement des Opérateurs Touristiques d’Ambilobe (GOTDA) a été créé en 2008 pour dynamiser l’offre touristique de la ville d’Ambilobe et des environs. En 2013, le GOTDA et l’ORTDS ont pu identifier les potentialités touristiques d’un circuit de « découverte culturelle à Ambilobe ». L’histoire de la royauté Antakarana, une rencontre avec le Prince Antakarana, l’observation de la vie quotidienne, la visite du marché, des artisans, de la cascade, du barrage et du fleuve, la visite d’entreprises comme SIRAMA pour le sucre et LGA pour l’élevage de crevettes pourraient servir de points d’appui pour ce circuit de découverte culturelle d’Ambilobe.

C’est Camille Chastagnol, locataire de passage à la Case Azimut, qui a été mandatée pour concrétiser ce circuit du mois de juin au mois de septembre 2014. La mise en place d’un comité de gestion du circuit est prévue durant cette période.

Profil des locataires de la Case Azimut : Anatole Maréchal

Profil du locataire
Étudiant en Master 1 Gestion Territoriale du Développement Durable à l’Université de Bordeaux Montaigne (France).

Antérieurement: Classe préparatoire littéraire au Lycée Jean Jaurès à Reims et Licence de Géographie à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

« J’ai eu la chance d’intégrer un programme de recherche au sein du laboratoire ADESS (Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés – UMR 5185). Chaque année, un étudiant peut partir à Madagascar pour étudier la mangrove, sous l’angle qui lui plait, mais dans la continuité de l’étude générale. Un professeur l’a proposé et j’ai saisi l’occasion de suite. »

Mandat
Étude des impacts des Transferts de Gestion des Ressources Naturelles sur l’évolution des mangroves dans la baie d’Ambaro : cas des fokontany d’Antenina, Antsatrana, Siranana et Ampampamena. Accompagner le bon déroulement des transferts de gestion et proposer des recommandations quant aux actions nécessaires.

Durée de la mission
Avril à juin 2014

Partenaire d’appui
L’ONG SAGE (Service d’Appui à la Gestion de l’Environnement) est un organisme d’appui technique à la gouvernance locale en matière de gestion de l’environnement et de développement durable. Elle a pour mission générale d’intégrer la dimension environnementale dans le processus de développement et de lutte contre la pauvreté.

Projets futurs
Retour à Bordeaux pour finir le stage au sein du laboratoire de recherche ADESS. Intégrer le en Master 2 Gestion Territoriale du Développement Durable à l’Université de Bordeaux Montaigne (France) et recherche d’un nouveau stage à l’étranger.

Coups de cœur à Diego Suarez
Le point de vue du « Monument Japonais » un jour de grand vent : un espace en hauteur à la pointe nord-est de la ville.
La mangeaille des bouis-bouis.

Une volontaire Azimut en appui à l’association Sameva

L’Association Sameva cherche depuis sa création en 2002 des éléments de solution au problème de l’emploi à Diego Suarez. Sameva a été mise sur pied par des mères célibataires qui se sont regroupées pour lancer la confection de produits artisanaux (broderie, vannerie, bijoux, produits alimentaires …) et assurer une formation en coupe et couture de vêtements aux femmes choisies parmi les plus démunies de Diego Suarez. En 2010, l’Association Sameva a lancé une coopérative artisanale d’économie sociale. La volonté de Sameva est de donner à cette action un caractère innovant : créer par le biais de cette coopérative une économie sociale et solidaire en diversifiant  et en valorisant une production qui s’appuie sur les ressources locales.

Sameva est toutefois confronté à un manque criant de visibilité. Les ventes sont faibles, les recettes pour l’association sont en baisse. Les membres bien que toujours présents sont pour certains démotivés. La crise politique et économique des dernières années n’a pas amélioré le sort de l’association.

SAMEVA a besoin d’appui pour redonner vie à leurs projets. Il lui faut tout d’abord assurer la commercialisation des produits et des services de la coopérative en la faisant connaître à l’échelle locale. Les produits d’artisanat à écouler sont d’excellente facture et de conception originale. Une bonne stratégie de marketing s’impose pour pénétrer les marchés, faire face à la concurrence et remotiver les troupes de travail.

C’est le mandat que s’est fixé Louise Degryse, volontaire Azimut, durant les mois de juin à septembre 2014. Louise est de nationalité belge et diplômée d’un Master en Sciences de la population et du développement, option environnement et anthropologie, à l’Université Libre de Bruxelles (Belgique). Elle possède également un diplôme en Communication sociale, option publicité de l’Institut des Hautes Études des Communications Sociales à Bruxelles et travail depuis novembre 2012 au sein de la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) en tant que chargé d’étude au sein du département de Marketing stratégique. Louise a toutes les arcs à son carquois pour parvenir à remplir cette mission avec brio. Bienvenue dans l’équipe Louise!