Stage ou mission de bénévolat de compétences #022017

Termes de référence

Recrutement d’un stagiaire ou d’un bénévole

Diffuser et adapter un kit pédagogique d’éducation à l’environnement pour un développement durable dans les écoles primaires de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy – Montagne des Français, Madagascar

Durée de la mission / stage

3 à 4 mois plein temps

Lieu d’affectation

Diego Suarez, Madagascar

Début souhaité de la mission / stage

Août ou septembre 2017

Acceptation des candidatures

Fin juin 2017

Attention: Les candidatures reçues en premier seront traitées en priorité.

Téléchargez la fiche de poste

Contexte et justification

La Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy-Montagne des Français (NAP AA MdF) est un des massifs forestiers de l’extrême Nord de Madagascar. Cette aire protégée, située à 7 km à l’est de la ville de Diego-Suarez et dont la protection a été confiée à l’ONG Service d’Appui à la Gestion de l’Environnement (SAGE), bénéficie du statut de création définitive depuis 2015.

La NAP AA MdF regorge de potentialités touristiques assurées par son patrimoine naturel, historique et culturel. Toutefois la pauvreté des habitants du nord de Madagascar a jusqu’ici freiné l’amorce d’une dynamique de développement qui en préserverait les richesses naturelles et qui mettrait les paysages d’intérêt touristique à l’abri des détériorations. Des activités destructrices de l’environnement y prennent de l’ampleur (brûlis, charbonnage, chasse). Le contexte sociopolitique instable du pays n’a pas été favorable à la mise en œuvre de projets de sauvegarde du site. Le SAGE est d’avis que faire connaître le riche patrimoine de cette NAP permettrait d’en augmenter les retombées économiques auprès des populations locales et contribuerait, couplé à d’autres actions de conservation et de sensibilisation, à réduire les pressions anthropiques observées.

Pour l’aider à faire face à cette situation préoccupante, le SAGE a confié le développement et la gestion touristique de la zone nord de la NAP à l’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez en 2014. Cette même année, le SAGE a également fait appel à la région Diana, à des partenaires financiers, ainsi qu’aux compétences techniques de l’ONG Azimut pour réaliser les premières phases du programme de développement écotouristique de la NAP AA MdF.

En dehors des appuis financiers pour le développement écotouristique, l’ONG SAGE perçoit depuis 2013 un financement de la Fondation des Aires Protégées et de la Biodiversité à Madagascar (FAPBM) ce qui lui a permis de faciliter l’obtention du statut de création définitive de la Nouvelle Aire Protégée, de mettre en place des bornes de délimitation afin de renforcer la sécurisation physique de la NAP, de créer des nouvelles activités génératrices de revenus.

En 2016, une partie des fonds de la FAPBM a été utilisée par le SAGE pour mener des actions de renforcement de l’éducation relative à l’environnement pour un développement durable (EEDD) auprès des enfants scolarisés dans six écoles primaires publiques bordant la NAP.

Le défi était de taille pour le SAGE qui a dû réaliser, avec la collaboration d’AZIMUT, une soixantaine d’interventions réparties dans les six établissements scolaires et ce avec le peu de ressources financières et humaines disponibles. Le SAGE et AZIMUT ont également dû innover car au-delà de la simple transmission d’information et de la réalisation d’activités de sensibilisation, le gestionnaire de la NAP AA MdF souhaitait réaliser des activités d’EEDD qui permettraient d’avoir un véritable impact à long terme sur le comportement des jeunes ciblés en les associant à la lutte pour la protection des ressources dont leur bien-être dépend.

Le succès des interventions d’EEDD réalisées par le consortium SAGE/AZIMUT en 2016 a permis d’étendre les actions d’EEDD au sein de la NAP AA MdF avec l’appui d’un nouveau partenaire : Le Programme d’Appui à la Gestion de l’Environnement de la coopération allemande (PAGE/GIZ).

Un des objectifs visés en 2017 est de poursuivre les efforts engagés par le SAGE et AZIMUT en renforçant le concept d’écocitoyenneté auprès des jeunes dont le poids démographique est de plus en plus important sur le territoire (49 % de la population est âgée de moins de 16 ans). Dans ce cadre, le PAGE/GIZ souhaite promouvoir la diffusion du KIT MAD’ERE, un ensemble de matériels didactiques visant à soutenir l’inscription et l’intégration de l’éducation environnementale comme dimension transversale dans le programme scolaire national.

[1] Communiqué de presse rectifié du Conseil du Gouvernement de Madagascar – « Adoption des décrets portant création de nouvelles aires protégées » – publié en ligne le 28 Avril 2015.

Mission

Sous la supervision d’un représentant d’Azimut, la personne recrutée devra collaborer avec les techniciens de l’ONG SAGE et du PAGE-GIZ afin de diffuser le Kit MAD’ERE et l’adapter aux exigences du programme scolaire national et aux besoins du gestionnaire en termes de protection de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy – Montagne des Français. La personne recrutée se verra confier les tâches suivantes :

  • Préparer la formation des enseignants à l’utilisation du Kit MAD’ERE afin qu’elle permette de rendre les élèves acteurs de changement au sein de leur communauté ;
  • Établir le calendrier des interventions dans les écoles primaires selon les disponibilités des techniciens du SAGE et celles du corps enseignant des écoles ciblées ;
  • Aider à la réalisation de la formation des enseignants dans 04 écoles limitrophes à la NAP AA MdF ;
  • Organiser par école une activité d’embellissement ou de reboisement pour les élèves à la suite des séances de formation/sensibilisation des enseignants ;
  • Proposer un programme de suivi et d’évaluation de l’utilisation des kits MAD’ERE par les enseignants ;
  • Organiser à la fin du projet une réunion de capitalisation et rédiger le compte-rendu conjointement avec les partenaires.

Profil recherché

  • Titulaire d’une formation universitaire ou étudiant dans une discipline pertinente au mandat offert.
  • Jouir d’une bonne santé et être en excellente condition physique.
  • Excellente connaissance du français.
  • Savoir s’adapter à un mode de vie différent et à des conditions matérielles difficiles.
  • Ne pas craindre le manque occasionnel d’eau courante ou d’électricité, savoir s’adapter aux difficultés fréquentes de communication avec sa famille et ses amis.
  • Expérience souhaitable de travail à l’étranger.
  • Démontrer une expérience en gestion d’équipe, coordination de projets ou renforcement des capacités.
  • Avoir de l’expérience du travail avec les jeunes.
  • Maîtriser l’outil informatique et être familier avec les logiciels de la série Microsoft.
  • Savoir utiliser un logiciel de traitement d’images serait un atout.
  • Être autonome, savoir prendre des initiatives et faire montre d’assurance dans la recherche de solutions.
  • Connaître les techniques du tour de table, de la discussion en panel, du brainstorming, de l’étude de cas, des jeux de rôle.
  • Être souriant, posséder le sens de l’humour, savoir se rendre populaire.
  • Bonne capacité à travailler sous pression, à respecter des délais, à gérer les priorités.
  • Savoir développer l’esprit de collaboration et faire partager le plaisir de la créativité.
  • Avoir l’expérience du volontariat (ou du bénévolat).
  • Faire preuve d’esprit d’équipe, d’ouverture d’esprit, et d’une grande capacité d’écoute et d’adaptation.

Contribution et participation

Nous nous appuyons sur la participation et la contribution monétaire des participants pour assurer la pérennisation de nos actions auprès des populations locales. Nous demandons à chacun des participants de prévoir une contribution mensuelle de 650 euros.

La cotisation vous donne accès à…

  • Des repas cuisinés par nos trois charmantes responsables de maison.
  • L’hébergement dans un appartement meublé situé dans le centre-ville de Diego Suarez.
  • Les ressources informationnelles et le matériel nécessaire pour le bon déroulement de votre mission.
  • L’encadrement de votre mission par des responsables formés et compétents.
  • Une caisse permettant de défrayer les frais de communication et de déplacement engagés pour la réalisation de votre mission.
  • Une transparence financière et morale de la part d’Azimut qui publie un rapport annuel.

La cotisation permet de payer…

  • Les salaires des employés et les gratifications des stagiaires locaux.
  • La location des locaux de travail.
  • Les frais de services : eau, électricité, boite postale, Internet, téléphone.
  • Le maintien du site web.
  • L’achat de nouveau matériel nécessaire à la réalisation des missions.
  • L’entretien et le renouvellement du matériel, de l’équipement et des espaces de travail.
  • La participation à des événements nationaux et internationaux.

Le participant doit débourser l’ensemble de ses contributions mensuelles avant son arrivée à Madagascar. Le coût des vols aériens, du visa, de l’équipement personnel, des médicaments et des vaccins est assumé par le participant.

Vous-êtes intéressés ?

Les candidats intéressés sont priés de soumettre le formulaire de candidature, leur curriculum vitae, ainsi qu’une courte lettre de motivation à stages@tous-azimuts.org.

Proposez votre mission de stage ou de bénévolat de compétences

DESIGN DE MISSIONS SUR MESURE

Si aucune des offres ne correspond à votre profil et que vous souhaitez proposer un projet qui relève de vos centres d’intérêts ou de votre domaine d’expertise, Azimut peut vous façonner un projet à la carte et vous mettre en contact avec l’organisme malgache ou l’ONG adéquate.

Pour nous aider à vous orienter nous vous invitons à nous soumettre le formulaire de candidature, votre curriculum vitae et une courte lettre de motivation à info@tous-azimuts.org.

Programme de volontariat d’étudiants de l’Université d’Antsiranana

Il s’avère difficile pour les étudiants du Pr. Totomarovario, chef du département d’études anglo-américaines à l’Université d’Antsiranana, de trouver un stage professionnalisant dans la région DIANA étant donné le peu d’offres et la compétition pour la recherche de stages avec les étudiants d’autres établissements tels que l’Institut supérieur de technologie d’Antsiranana ou l’Institut supérieur en administration d’entreprises.

Dans le but d’aider ses étudiants à se démarquer de ceux des autres établissements, le Pr. Totomarovario a monté un programme de volontariat à l’Université d’Antsiranana en février 2015 avec l’appui technique de Kim Wilson, volontaire du Corps de la Paix à Diego Suarez. L’objectif visé : donner une opportunité unique aux étudiants de pratiquer une profession tout en leur inculquant la notion de civisme et de volontariat.

Les étudiants inscrits au programme d’études anglo-américaines suivent 4 années de formation en langue anglaise et une formation professionnelle complémentaire en tourisme, en informatique, en commerce ou en enseignement. Le Pr. Totomarovario explique : « Il est important pour nos élèves de pouvoir mettre en pratique leur apprentissage au sein d’une profession où il y a de la demande sur le marché du travail. Dans le cadre du programme de volontariat mis en place, nos étudiants peuvent intervenir dans divers secteurs tels que l’art et la culture, l’éducation, les services sociaux, l’environnement, la santé, le tourisme, le sport et les loisirs.»

Kim Wilson, qui s’est chargée du suivi des élèves en stage de volontariat a déjà reçu un retour positif des établissements hôtes. Ces derniers ont noté une différence notable dans la qualité des prestations fournies par les stagiaires qui ont reçu une formation préalable au volontariat et les étudiants des autres d’établissements.

Azimut accueille depuis la mi-février, quatre stagiaires issus de ce programme qui appuient le projet de dynamisation de l’enseignement de l’éducation civique au sein des écoles primaires et secondaires de la Commune Urbaine de Diego Suarez. Il s’agit de Mesdemoiselles Sabrina Marizafy, Zara Zaramasy et Hèrgonia Jolie Rabevita et de Monsieur Algatin Gualbert Razafintsadahy.

Pour en apprendre d’avantage sur ce programme, contactez le professeur Alex Totomarovario : marovalex.02@gmail.com.

Représentantes de France Volontaires en visite à Diego Suarez

France Volontaires a fêté en 2013 les 50 ans du volontariat français à l’international. Cette plateforme associative présente dans une cinquantaine de pays a profité de cet anniversaire pour mettre en évidence ses engagements, les actions de ses volontaires, ses projets, ses partenaires, et ses structures d’accueil.

Elle a dans ce but monté une exposition itinérante de photos « Regard sur l’engagement solidaire » qui retrace l’engagement, le volontariat, la solidarité, l’inter-culturalité, la découverte…. À Diego Suarez, Manon Albagnac, chargée de programme à France Volontaires et Olivia Nasewicz, chargée d’appui aux Chantiers de Solidarité Internationale, sont venues parrainer le vernissage lors de leur visite du 25 février au 3 mars 2014.

Azimut, qui accueille depuis 2012 des stagiaires et des volontaires à Diego Suarez, a pu s’entretenir avec ces deux responsables de France Volontaires de ses expériences et de son service d’encadrement. Azimut les a remerciés de leurs précieux conseils tout en souhaitant des collaborations futures.

« France Volontaires est une plateforme associative de 47 associations de solidarité internationale et d’éducation populaire, de ministères et de collectivités locales. Elle a été créée pour favoriser le développement qualitatif et quantitatif des engagements volontaires. France Volontaires envoie et encadre également ses propres volontaires (volontaires de solidarité internationale). Présente dans près de 50 pays dans le monde, France Volontaires déploie un réseau d’Espaces Volontariats dans 25 pays. »