INTERNSHIP OFFER DESCRIPTION #072017

Termes de référence

Recrutement d’un stagiaire ou d’un bénévole

Animation jeunesse pour une protection de l’environnement en milieu urbain à Madagascar

Durée de la mission / stage

4 mois plein temps

Lieu d’affectation

Diego Suarez, Madagascar

Début souhaité de la mission / stage

Dès que possible

Acceptation des candidatures

Toute l’année (Attention: Les candidatures reçues en premier seront traitées en priorité)

Téléchargez la fiche de poste

Contexte et justification

AMBITION TERRITORIALE : DES COMMUNES ÉCO-CITOYENNES

Les effets de la déforestation, du changement climatique, de la pollution, de l’érosion de la biodiversité présentent de sérieux problèmes aux habitants qui vivent sur le territoire de l’Association des Communes du Pôle Urban de Diego Suarez (ACPU D/S).

En présence de la pauvreté omniprésente, d’une gouvernance défaillante, d’une démographie galopante, de l’augmentation rapide des besoins en eau et énergie, d’une négligence généralisée envers l’environnement par les populations, les ressources naturelles du territoire de l’ACPU D/S font l’objet de pressions environnementales qui ne cessent de croître.

Pour y faire face, l’ACPU D/S s’est dotée fin 2015 d’une stratégie intercommunale de gestion des ressources naturelles dont l’un des objectifs est de renforcer le concept d’écocitoyenneté et plus particulièrement auprès des jeunes dont le poids démographique est de plus en plus important sur le territoire (49 % de la population est âgée de moins de 16 ans). Cet objectif vise tout d’abord à la mise en place d’une campagne d’information, d’activités de sensibilisation et de séances de formation à la protection de l’environnement. Toutefois à l’ACPU D/S, on est conscient qu’il faut aller au-delà de cette visée et donner aux jeunes tous les moyens pour passer à l’action.

PROMOTION DU BÉNÉVOLAT MALGACHE POUR L’ENVIRONNEMENT : UNE SOLUTION ?

Le bénévolat pour l’environnement a été identifié comme moteur permettant de transformer le rythme et la nature du développement tout en profitant à l’ensemble de la société et à la personne qui se porte bénévole. Serait-ce là une solution permettant de surmonter les difficultés évoquées ci-dessus ?

Le Ministère de l’Éducation Nationale, l’Organisation de la Société Civile pour l’Environnement, la Commune Urbaine de Diego Suarez (CUDS) et nombreux autres acteurs sont convaincus, qu’associer les jeunes de façon bénévole dans la défense des causes environnementales, est un facteur clé de formation et d’apprentissage des futurs citoyens conscients et responsables et est indissociable au processus de développement.

Depuis février 2016, l’ONG Azimut s’est ralliée aux efforts des nombreux acteurs de la CUDS afin de mobiliser la jeunesse diégolaise et former une relève de citoyens bénévoles investis dans la protection de l’environnement et dans l’amélioration des conditions sociales dans la commune urbaine.

La démarche d’Azimut a été amorcée en menant des entretiens individuels avec des personnes ressources de la commune, en constituant un groupe de réflexion à propos de la création d’un modèle de collaboration rassemblant différents acteurs de la société civile et des jeunes de la CUDS, en créant trois outils d’appui aux jeunes, en mettant sur pied un groupe de jeunes bénévoles aux capacités renforcées en leadership, communication, rétroaction, techniques d’approche…

Précisons que la finalité de cette démarche est de contribuer à répondre aux problématiques mentionnées plus haut. Il ne s’agit pas de se substituer aux programmes ou aux initiatives pour les jeunes déjà en place mais plutôt de réfléchir à un modèle différent qui part des citoyens de la Commune. À terme, elle comporte quatre objectifs spécifiques pour Diego Suarez qui d’un point de vue systémique permettront d’ancrer l’effet boule de neige de la sensibilisation au sein de la société :

  • Créer un environnement favorable au développement du bénévolat
  • Développer la citoyenneté et le civisme des jeunes sur le territoire
  • Renforcer les compétences et l’esprit d’initiative des jeunes
  • Consolider la société civile pour l’environnement de la région DIANA

LES BÉNÉFICES DE L’ENGAGEMENT INTERGÉNÉRATIONNEL DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR LA VILLE

Les réflexions du groupe de réflexion constitué et les activités menées jusqu’à présent ont permis de mettre en lumière quelques constats en ce qui concerne les jeunes et le bénévolat pour l’environnement :

  1. L’image du bénévolat est plutôt négative parmi les jeunes de Diego Suarez : le lien entre être membre d’une association et faire du bénévolat n’est pas clair.
  2. Il existe un besoin criant en sensibilisation des jeunes aux problématiques environnementales en zone urbaine. Les jeunes connaissent les grandes problématiques mais n’en comprennent pas bien les causes et les conséquences ce qui limite la portée et la crédibilité de leurs interventions.
  3. Les jeunes ne savent pas valoriser leurs expériences bénévoles dans leur CV. Ils ont besoin d’aide pour renforcer leur employabilité, surtout ceux qui n’ont pas de diplôme.
  4. Peu de services existent dans la ville pour soutenir les jeunes dans leurs activités.
  5. Les leaders de la commune, acteurs clés du développement de ces jeunes, ont leurs énergies dispersées.

Comment doit-on s’y prendre pour rehausser l’image du bénévolat, renforcer les compétences des jeunes, pallier au manque de sensibilisation de la population aux problématiques environnementales ? Comment peut-on penser un modèle de collaboration qui répondrait à la fois à ces problématiques ?

Nous proposons dans ce projet de participer à la diffusion de trois outils pour les jeunes qui permettront de répondre en partie à ces deux interrogations.

Mission

Sous la supervision d’un représentant d’Azimut, en collaboration avec l’Organisation de la Société Civile pour l’Environnement, la personne recrutée devra poursuivre les efforts menés pour essayer de mettre en place un service citoyen d’orientation et de formation de jeunes bénévoles investis dans la protection de l’environnement. Elle se verra confier les tâches suivantes :

  • Compléter l’annuaire des groupements de jeunes et le portfolio des personnes ressources de la commune.
  • Compléter le manuel d’activités associatives en matière de sensibilisation environnementale en milieu urbain (sélection d’actions régionales de lutte contre les changements climatiques, rédaction de modèles de documents d’appui à la réalisation des activités proposées dans le manuel)
  • Lancer une campagne de communication sur les outils proposés (établir un programme de diffusion des outils en ligne et le mettre en œuvre, planifier et organiser des séances d’information et d’échange avec les groupements de jeunes, former les acteurs intéressés à vulgariser l’utilisation du manuel d’activités)
  • Participer au suivi de l’utilisation des outils par les jeunes
  • Mettre en œuvre des activités permettant la mise à jour annuelle de l’annuaire des groupements de jeunes (rédiger une fiche explicative, former l’animateur jeunesse de la commune à la mise à jour de l’annuaire).
  • Accomplir toutes autres tâches nécessaires dans le cadre du projet, en accord avec la coordination de projet

Profil recherché

Aptitudes :

  • Titulaire d’une formation universitaire ou étudiant dans une discipline pertinente au mandat offert
  • Excellente connaissance du français.
  • Savoir s’adapter à un mode de vie différent et à des conditions matérielles difficiles.
  • Maîtriser l’outil informatique et être familier avec les logiciels de la série Microsoft.
  • Démontrer de l’aise dans l’utilisation de logiciels de traitement d’images et de montage vidéo.
  • Être autonome, savoir prendre des initiatives et faire montre d’assurance dans la recherche de solutions.
  • Connaître les techniques du tour de table, de la discussion en panel, du brainstorming, de l’étude de cas, des jeux de rôle.
  • Savoir développer l’esprit de collaboration et faire partager le plaisir de la créativité.
  • Faire preuve d’esprit d’équipe, d’ouverture d’esprit, et d’une grande capacité d’écoute et d’adaptation.
  • Posséder une bonne capacité à travailler sous pression, à respecter des délais, à gérer les priorités.
Expériences précédentes :

  • Expérience souhaitable de travail à l’étranger.
  • Démontrer une expérience en gestion d’équipe, coordination de projets ou renforcement des capacités.
  • Avoir de l’expérience du travail avec les jeunes.
  • Avoir l’expérience du volontariat (ou du bénévolat).

Autres exigences :

  • Être souriant, posséder le sens de l’humour, savoir se rendre populaire.
  • Ne pas craindre le manque occasionnel d’eau courante ou d’électricité, savoir s’adapter aux difficultés fréquentes de communication avec sa famille et ses amis.
  • Jouir d’une bonne santé et être en excellente condition physique.

Contribution et participation

Nous nous appuyons sur la participation et la contribution monétaire des participants pour assurer la pérennisation de nos actions auprès des populations locales. Nous demandons à chacun des participants de prévoir une contribution mensuelle de 650 euros.

La cotisation vous donne accès à…

  • Des repas cuisinés par nos trois charmantes responsables de maison.
  • L’hébergement dans un appartement meublé situé dans le centre-ville de Diego Suarez.
  • Les ressources informationnelles et le matériel nécessaire pour le bon déroulement de votre mission.
  • L’encadrement de votre mission par des responsables formés et compétents.
  • Une caisse permettant de défrayer les frais de communication et de déplacement engagés pour la réalisation de votre mission.
  • Une transparence financière et morale de la part d’Azimut qui publie un rapport annuel.

La cotisation permet de payer…

  • Les salaires des employés et les gratifications des stagiaires locaux.
  • La location des locaux de travail.
  • Les frais de services : eau, électricité, boite postale, Internet, téléphone.
  • Le maintien du site web.
  • L’achat de nouveau matériel nécessaire à la réalisation des missions.
  • L’entretien et le renouvellement du matériel, de l’équipement et des espaces de travail.
  • La participation à des événements nationaux et internationaux.

Le participant doit débourser l’ensemble de ses contributions mensuelles avant son arrivée à Madagascar. Le coût des vols aériens, du visa, de l’équipement personnel, des médicaments et des vaccins est assumé par le participant.

Vous-êtes intéressés ?

Les candidats intéressés sont priés de soumettre le formulaire de candidature, leur curriculum vitae, ainsi qu’une courte lettre de motivation à stages@tous-azimuts.org.

An inexpensive and innovative market study for start-ups in Madagascar

blog - 4 août 2017 2de2Mener une étude de marché sur l’utilisation des équipements de cuisson domestiques à l’échelle d’une ville composée de plus de 33 000 ménages requiert du temps et des ressources humaines considérables. Toujours en quête d’innovation et d’inspiration pour des startups rencontrant des contraintes similaires, l’ONG Azimut a décidé de mener son enquête en contactant différents groupements de personnes à travers la ville de Diego Suarez (Antsiranana).

Au total ce sont 436 personnes qui ont répondu à l’enquête, réparties en 20 groupements différents : associations de femmes, centres de formation, et salariés d’entreprises et d’organismes divers.

Chaque groupe rencontré était divisé en deux sous-groupes. L’un composé de personnes utilisant le réchaud amélioré, l’autre de personnes utilisant uniquement un type de réchaud traditionnel. Une fois le matériel d’enquête distribué, un animateur était assigné à chaque sous-groupe pour guider les répondants dans le remplissage des questionnaires et pour répondre aux éventuelles questions.

blog - 4 août 2017 1de2Mission accomplie pour Azimut et la startup CUITOU dans le cadre de cette étude marketing : la taille de l’échantillon obtenu pour une population composée de 33 000 ménages et un risque d’erreur de 5%, apporte un niveau de confiance d’environ 95%.

À présent, il s’agit d’entrer et d’analyser ces données afin de mieux appréhender les habitudes culinaires des ménages de Diego Suarez, leurs préférences sur la gamme de réchauds proposés sur le marché, et leurs craintes à adopter des équipements de cuisson économes. À l’issu de cette étude, la startup CUITOU espère proposer des produits qui soient conformes aux besoins et aux préférences des ménages de la commune.

Un grand merci est adressé à Félicia Fety, Giorgia Masiello et Mbolanosy Botsilahy, stagiaires bénévoles au sein de l’ONG Azimut pour avoir organisé et mené cette étude avec brio !

Internships and volunteer opportunities in Madagascar 2017

Joignez-vous à notre équipe !

blog-05-octobre-2016-01Vous souhaitez effectuer un stage à l’étranger ? Ou peut-être souhaitez-vous confronter théorie et pratique pour mûrir vos ambitions professionnelles à l’occasion d’une mission de bénévolat de compétences à l’étranger ? Une année sabbatique ou une année de césure s’offre à vous ? Alors pourquoi ne pas en profiter pour valoriser votre CV et mettre vos connaissances à profit tout en travaillant dans un contexte stimulant où exercer de vraies responsabilités ?

L’ONG Azimut propose plusieurs offres de stage et de mission de bénévolat de compétences à Madagascar dans le cadre de ses activités visant à impliquer les citoyens malgaches à agir quotidiennement pour sauvegarder leur environnement et favoriser le développement durable du nord de la Grande Île.

Joignez-vous à notre équipe en 2017 pour participer à un stage ou une mission de bénévolat de compétences en collaboration avec nos partenaires à Diego Suarez.

Pour tous renseignements complémentaires sur notre programme cliquez sur les liens suivants :


Stages et missions à l’étranger 2017

1. Participer à la création d’une image de marque du bénévolat

TDR_developpement_benevolat_02OBJECTIF GÉNÉRAL :

Développer la visibilité et la notoriété du bénévolat dans la Commune Urbaine de Diego Suarez, nord de Madagascar.

ACTIVITÉS :

  • Tisser des relations approfondies avec les médias, la commune et les autres acteurs à intéresser à la promotion du bénévolat.
  • Établir un plan d’action sur 2 ans pour assurer la promotion du bénévolat, le recrutement, la formation, la gestion-rétention et la reconnaissance des bénévoles au sein de la Commune Urbaine.
  • Élaborer une charte graphique de la marque “bénévole”.
  • Multiplier les événements de promotion du bénévolat en tenant compte des préoccupations des jeunes malgaches.
  • Identifier les canaux de communication pour une campagne de promotion efficace du bénévolat auprès des jeunes de la commune.
  • Développer des supports de communication à diffuser au travers des canaux de communication retenus.
  • Regrouper les clubs et associations de jeunes intéressés à promouvoir le bénévolat lors d’événements ciblés.

2. Collaborer à la dynamisation de la Maison des Jeunes de Diego Suarez, Madagascar

TDR_Maison_des_jeunes_02OBJECTIF GÉNÉRAL

Améliorer la qualité des services d’orientation et de formation des jeunes liés à la protection de l’environnement dans la Commune Urbaine de Diego Suarez, nord de Madagascar.

ACTIVITÉS :

  • Participer à la résolution des problèmes de fonctionnement de la Maison des Jeunes.
    • Compulser les informations provenant des analyses antérieures et des documents concernant la Maison des Jeunes.
    • Compléter l’analyse des problèmes de fonctionnement des services d’orientation de la Maison des Jeunes par une enquête auprès des jeunes et des organes responsables.
    • Échanger avec les organes responsables de la Maison des Jeunes à propos des problèmes de fonctionnement et des solutions possibles.
    • Renforcer le respect du règlement intérieur de la Maison des Jeunes.
  • Opérationnaliser le Point Info Jeunesse.
    • Collecter les informations utiles aux jeunes pour alimenter le Point Info Jeunesse.
    • Décorer et organiser la salle du Point Info Jeunesse.
    • Identifier un responsable compétent au sein de l’équipe de la Maison des Jeunes et renforcer ses capacités en matière d’accueil et d’écoute des jeunes.
  • Augmenter la visibilité de la Maison des Jeunes.
    • Mobiliser une équipe de membres du Conseil Communal de la Jeunesse responsable de la communication pour appuyer l’élaboration et la mise en œuvre du plan de communication.
    • Élaborer un plan de communication des services offerts à la Maison des Jeunes qui soit réaliste et réalisable.
    • Valider le plan de communication auprès des organes responsables de la Maison des Jeunes.
    • Réaliser la campagne de communication de la Maison des Jeunes en priorisant les quartiers susceptibles d’y répondre.

3. Mise en place et animation d’un club de jeunes pour la protection de l’environnement vers un développement durable à Madagascar.

tdr_club_jpcc_02OBJECTIF GÉNÉRAL

Améliorer la qualité des services d’orientation et de formation des jeunes liés à la protection de l’environnement dans la Commune Urbaine de Diego Suarez, nord de Madagascar.

ACTIVITÉS :

  • Collecter les informations concernant la mise en place du Club auprès des acteurs concernés.
  • Créer un espace de dialogue avec les personnes responsables du club dans deux collèges d’enseignement général.
  • Consulter les jeunes collégiens adhérents au club à propos d’activités ludiques d’échange et de dialogue à entreprendre.
  • Appuyer la Direction Régionale de l’Education de Masse et du Civisme-DIANA au niveau de la Commune Urbaine de Diego Suarez et les encadreurs du club dans la mise au point d’un plan d’action durant l’année scolaire 2016/2017.
  • Développer outils et collaboration pour le club.
  • Participer à la réalisation des activités du club établies dans le plan d’action.

INTERNSHIP OFFER DESCRIPTION #052017

Termes de référence

Recrutement d’un stagiaire ou d’un bénévole

Développement de la visibilité et de la notoriété du bénévolat auprès des jeunes malgaches dans la protection de l’environnement

Durée de la mission / stage

3 à 4 mois plein temps

Lieu d’affectation

Diego Suarez, Madagascar

Début souhaité de la mission / stage

Dès que possible

Acceptation des candidatures

Toute l’année (Attention: Les candidatures reçues en premier seront traitées en priorité)

Téléchargez la fiche de poste

Contexte et justification

PROMOTION DU BÉNÉVOLAT MALGACHE POUR PROTÉGER L’ENVIRONNEMENT : LA SOLUTION ?

Le bénévolat pour l’environnement a été identifié comme moteur permettant de transformer le rythme et la nature du développement tout en profitant à l’ensemble de la société et aux personnes bénévoles. Serait-ce là une solution permettant de surmonter les difficultés que rencontre l’Association des Communes du Pôle Urbain de Diego Suarez (ACPU D/S) dans la gestion des ressources naturelles de son territoire dans le nord de Madagascar ?

Le Ministère de l’Éducation Nationale, l’Organisation de la Société Civile pour l’Environnement, la Commune Urbaine de Diego Suarez (CUDS) et de nombreux autres acteurs sont convaincus qu’associer des jeunes bénévoles dans la restauration et la défense de l’environnement est un facteur clé de formation et d’apprentissage pour de futurs citoyens conscients et responsables.

DES AVIS MITIGÉS SUR LE BÉNÉVOLAT : OBSTACLES À SURMONTER

  1. Une vision négative

Pour un bon nombre de jeunes, tout travail mérite un revenu. Le bénévolat est donc considéré par ces derniers comme une perte de temps. Démystifier le caractère négatif que lui attribue la société au nord de Madagascar n’est pas tâche facile. Le proverbe malagasy « Miasa jamba rafozana » qui signifie « travailler inutilement » illustre le manque de reconnaissance d’une bonne part de la population vis-à-vis les actions bénévoles, ce qui démotive les éventuels adhérents à ce type d’intervention. À cela s’ajoute l’absence d’un cadre légal qui assurerait le développement de la visibilité et de la notoriété du bénévolat auprès des jeunes de la CUDS. De nombreux jeunes bénévoles auraient vécu de mauvaises expériences en apportant leur aide gratuitement à des projets mal encadrés et aux objectifs flous. Ainsi, déçus par une première expérience de bénévolat, certains ne souhaitent plus s’engager.

  1. Des contraintes financières

Le bénévole est une personne qui s’engage librement pour apporter temps et compétences à une autre personne ou à un organisme. Le bénévolat se différencie du salariat par l’aspect de gratuité de l’action. Ce qui démotive de nombreux jeunes à ne pas s’engager dans des actions bénévoles c’est la contrainte financière.

  1. Des avantages incontestables

Le taux de chômage chez les jeunes diégolais de 18 à 29 ans est préoccupant. En effet, plus de 13 000 jeunes sans qualifications adéquates pour les exigences des employeurs arrivent chaque année sur le marché du travail.

Les adeptes du bénévolat ont compris que lorsqu’on est sans diplôme ou que l’on n’a pas ou très peu d’expérience le bénévolat permet de renforcer son réseau de contacts, d’acquérir des compétences qu’aucune formation n’aurait pu transmettre et d’étoffer son curriculum vitae d’expériences que les employeurs recherchent lors de l’embauche. Le bénévolat est une occasion de prendre sa part de responsabilité en tant que citoyen et de démontrer qu’on est dynamique, sociable, et qu’on sait se rendre utile, qualités recherchées par tous les employeurs.

Une démarche est à mettre en œuvre pour rehausser la notoriété du bénévolat, en faire ressortir les avantages et favoriser la mise en place d’un cadre légal.

PREMIERS PAS POUR LA PROMOTION DU BÉNÉVOLAT À DIEGO SUAREZ

Depuis février 2016, l’ONG Azimut s’est ralliée aux efforts des nombreux acteurs de la CUDS afin de mobiliser la jeunesse diégolaise et former une relève de citoyens bénévoles investis dans la protection de l’environnement et dans l’amélioration des conditions sociales dans la commune urbaine.

L’ONG Azimut a  amorcé une approche de promotion de bénévolat en menant des entretiens individuels avec des personnes ressources, en constituant un groupe de réflexion à propos de la création d’un modèle de collaboration rassemblant différents acteurs de la société et des jeunes de la CUDS, en créant divers outils d’appui aux jeunes bénévoles, en mettant sur pied un groupe de jeunes bénévoles aux capacités renforcées en leadership, communication, rétroaction, techniques d’approche, en organisant une conférence-débat…

La mission « Développement de la visibilité et de la notoriété du bénévolat auprès des jeunes à Madagascar » vise à poursuivre les efforts déjà entamés par l’ONG Azimut et ses collaborateurs afin de contribuer à l’inclusion des jeunes citadins de Diego Suarez au processus de développement de la région. Cette mission vise quatre objectifs :

–              Créer un environnement favorable au développement du bénévolat ;
–              Développer le civisme chez les jeunes diégolais ;
–              Renforcer l’esprit d’initiative des jeunes ;
–              Appuyer la société civile dans la défense de l’environnement de région DIANA.

Mission

Sous la supervision d’un représentant d’Azimut, la personne recrutée devra collaborer à assurer le développement de la visibilité et de la notoriété du bénévolat auprès des jeunes de la Commune Urbaine de Diego Suarez.  Elle se verra confier les tâches suivantes :

  • Identifier les canaux de communication pour atteindre les jeunes de la CUDS et prévoir une campagne de communication efficace sur les avantages du bénévolat.
  • Tisser des relations approfondies avec les médias, la CUDS et les acteurs intéressés par la possibilité de mieux structurer le développement du bénévolat.
  • Participer à la création d’une image de marque du bénévolat.
  • Développer des supports de communication à diffuser dans des lieux stratégiques de la CUDS.
  • Travailler avec des clubs et des associations de jeunes intéressés à promouvoir le bénévolat lors d’événements ciblés.
  • Multiplier les événements de promotion du bénévolat en tenant compte des préoccupations des jeunes de la CUDS.
  • Établir un plan d’action à moyen terme pour assurer la promotion du bénévolat, le recrutement, la formation, la gestion-rétention et la reconnaissance des bénévoles au sein de la commune de Diego Suarez.

Profil recherché

Aptitudes :

  • Titulaire d’une formation universitaire ou étudiant dans une discipline pertinente au mandat offert
  • Excellente connaissance du français.
  • Savoir s’adapter à un mode de vie différent et à des conditions matérielles difficiles.
  • Maîtriser l’outil informatique et être familier avec les logiciels de la série Microsoft.
  • Démontrer de l’aise dans l’utilisation de logiciels de traitement d’images et de montage vidéo.
  • Être autonome, savoir prendre des initiatives et faire montre d’assurance dans la recherche de solutions.
  • Connaître les techniques du tour de table, de la discussion en panel, du brainstorming, de l’étude de cas, des jeux de rôle.
  • Savoir développer l’esprit de collaboration et faire partager le plaisir de la créativité.
  • Faire preuve d’esprit d’équipe, d’ouverture d’esprit, et d’une grande capacité d’écoute et d’adaptation.
  • Posséder une bonne capacité à travailler sous pression, à respecter des délais, à gérer les priorités.
Expériences précédentes :

  • Expérience souhaitable de travail à l’étranger.
  • Démontrer une expérience en gestion d’équipe, coordination de projets ou renforcement des capacités.
  • Avoir de l’expérience du travail avec les jeunes.
  • Avoir l’expérience du volontariat (ou du bénévolat).

Autres exigences :

  • Être souriant, posséder le sens de l’humour, savoir se rendre populaire.
  • Ne pas craindre le manque occasionnel d’eau courante ou d’électricité, savoir s’adapter aux difficultés fréquentes de communication avec sa famille et ses amis.
  • Jouir d’une bonne santé et être en excellente condition physique.

Contribution et participation

Nous nous appuyons sur la participation et la contribution monétaire des participants pour assurer la pérennisation de nos actions auprès des populations locales. Nous demandons à chacun des participants de prévoir une contribution mensuelle de 650 euros.

La cotisation vous donne accès à…

  • Des repas cuisinés par nos trois charmantes responsables de maison.
  • L’hébergement dans un appartement meublé situé dans le centre-ville de Diego Suarez.
  • Les ressources informationnelles et le matériel nécessaire pour le bon déroulement de votre mission.
  • L’encadrement de votre mission par des responsables formés et compétents.
  • Une caisse permettant de défrayer les frais de communication et de déplacement engagés pour la réalisation de votre mission.
  • Une transparence financière et morale de la part d’Azimut qui publie un rapport annuel.

La cotisation permet de payer…

  • Les salaires des employés et les gratifications des stagiaires locaux.
  • La location des locaux de travail.
  • Les frais de services : eau, électricité, boite postale, Internet, téléphone.
  • Le maintien du site web.
  • L’achat de nouveau matériel nécessaire à la réalisation des missions.
  • L’entretien et le renouvellement du matériel, de l’équipement et des espaces de travail.
  • La participation à des événements nationaux et internationaux.

Le participant doit débourser l’ensemble de ses contributions mensuelles avant son arrivée à Madagascar. Le coût des vols aériens, du visa, de l’équipement personnel, des médicaments et des vaccins est assumé par le participant.

Vous-êtes intéressés ?

Les candidats intéressés sont priés de soumettre le formulaire de candidature, leur curriculum vitae, ainsi qu’une courte lettre de motivation à stages@tous-azimuts.org.

Tailor-made volunteer missions and internships

DESIGN DE MISSIONS SUR MESURE

Si aucune des offres ne correspond à votre profil et que vous souhaitez proposer un projet qui relève de vos centres d’intérêts ou de votre domaine d’expertise, Azimut peut vous façonner un projet à la carte et vous mettre en contact avec l’organisme malgache ou l’ONG adéquate.

Pour nous aider à vous orienter nous vous invitons à nous soumettre le formulaire de candidature, votre curriculum vitae et une courte lettre de motivation à info@tous-azimuts.org.

Azimut gets involved in the civic education of youth in Diego Suarez

L’Office de l’Education de Masse et du Civisme (OEMC) et le Service Fondamental de l’Éducation (SFE) au sein de la Direction Régionale de l’Enseignement National DIANA (DREN) sont d’avis que l’éducation civique connait à Madagascar de grandes difficultés. Faute d’un financement suffisant de l’État, le programme d’éducation civique a été retiré en l’an 2000 du curriculum des lycées.

De plus certains des établissements primaires et secondaires de Diego Suarez feraient la part congrue à cette matière. Serait-ce là une part d’explication au manque d’intérêt de la population vis-à-vis la malpropreté et la pollution des lieux publics ? Devrait-on y attribuer une des causes de la montée de la délinquance et du décrochage scolaire, de la sexualité précoce, du non-respect des valeurs familiales et culturelles, de la difficulté de s’occuper d’autrui et de se préoccuper du bien commun ? Plusieurs citoyens sont même d’avis que le manque de civisme se traduirait par l’accroissement de l’abstention électorale, de la fraude fiscale et de la corruption.
La réaction à cet état de fait est amorcée. En effet depuis 2014, le programme d’éducation civique est en phase de réintégration et une mise à jour est prévue au sein de l’enseignement national. La DREN de la Région DIANA attend les directives de la capitale. Le Service Régional de l’Éducation de Masse et du Civisme à Diego Suarez (SREMC) effectue des démarches de sensibilisation auprès des parents d’élèves depuis le début de l’année 2015. L’OEMC est d’avis que la promotion du civisme passe par les parents et par les autorités scolaires. Il s’agirait d’élaborer un programme pour favoriser l’apprentissage de notions de civisme autant chez les adultes que chez les élèves. Ce programme entre dans le cadre de la nouvelle Politique Municipale de Développement Social de la Commune Urbaine de Diego Suarez.

Conscients de l’importance de renforcer le civisme et le sens moral chez les jeunes, certains établissements privés de Diego Suarez inscrivent à leur horaire quelques heures de cours d’éducation civique. C’est le cas de l’école privée Blanche Neige (EPBM), un établissement créé en 2010, qui accueille 75 élèves allant de la classe maternelle jusqu’à la fin du secondaire. Confrontée au manque de moyens matériels et à l’inexpérience de ses enseignants en matière d’éducation civique, la directrice, madame Alice Aimée Randimbialifera souhaiterait tracer la voie dans l’enseignement de cette matière. Elle a fait appel à Azimut pour élaborer un programme d’éducation civique destiné aux élèves de l’EPBM. Il s’agit d’innover en proposant d’abord une méthode dynamique de formation du personnel enseignant.

Mademoiselle Marika Hallé Perry, stagiaire Azimut prendra les rênes de ce projet du mois de février au mois de mai 2015. Marika est étudiante en Communication, profil Relations Humaines à l’Université du Québec à Montréal au Canada. Marika étudiera les besoins et les attentes de l’EPBM et des partenaires techniques impliqués dans l’éducation civique et morale des jeunes de Diego Suarez. Elle proposera des avenues d’intégration des activités d’éducation civique dans le programme d’études. Elle suggérera des activités ludiques en tenant compte des moyens financiers disponibles et accompagnera le personnel de l’EPBM dans l’enseignement de cette matière.

Bienvenue Marika !

 

Conscients de l’importance de renforcer le civisme et le sens moral chez les jeunes, certains établissements privés de Diego Suarez inscrivent à leur horaire quelques heures de cours d’éducation civique. C’est le cas de l’école privée Blanche Neige (EPBM), un établissement créé en 2010, qui accueille 75 élèves allant de la classe maternelle jusqu’à la fin du secondaire. Confrontée au manque de moyens matériels et à l’inexpérience de ses enseignants en matière d’éducation civique, la directrice, madame Alice Aimée Randimbialifera souhaiterait tracer la voie dans l’enseignement de cette matière. Elle a fait appel à Azimut pour élaborer un programme d’éducation civique destiné aux élèves de l’EPBM. Il s’agit d’innover en proposant d’abord une méthode dynamique de formation du personnel enseignant.

 

Mademoiselle Marika Hallé Perry, stagiaire Azimut prendra les rênes de ce projet du mois de février au mois de mai 2015. Marika est étudiante en Communication, profil Relations Humaines à l’Université du Québec à Montréal au Canada. Marika étudiera les besoins et les attentes de l’EPBM et des partenaires techniques impliqués dans l’éducation civique et morale des jeunes de Diego Suarez. Elle proposera des avenues d’intégration des activités d’éducation civique dans le programme d’études. Elle suggérera des activités ludiques en tenant compte des moyens financiers disponibles et accompagnera le personnel de l’EPBM dans l’enseignement de cette matière.

Bienvenue Marika !

Interships and volunteering in Madagascar 2014

Joignez-vous à l’équipe de l’ONG Azimut dès janvier 2014 pour participer à un stage ou une mission de volontariat en appui technique à des associations et entreprises de Diego Suarez qui travaillent à la protection et à la mise en valeur des ressources naturelles du nord de Madagascar.

Téléchargez notre nouvelle brochure pour tous renseignements complémentaires à propos de notre programme de stages et missions de volontariat à Madagascar.

Stages et missions de volontariat à pourvoir pour 2014 :

Valorisation des potentialités touristiques de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy-Montagne des Français, Madagascar

Résumé : Appui à la mise en œuvre du projet de développement écotouristique du circuit Nord de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy-Montagne des Français. Il s’agira, à partir du plan d’aménagement établi et avec l’implication des populations locales et le soutien des partenaires techniques et financiers, de valoriser les richesses patrimoniales de l’aire protégée.

Téléchargez la fiche de poste : TDR 2014_tourisme MdF.pdf

Stratégie de marketing pour une coopérative Artisanale et d’Économie Sociale, Madagascar

Résumé : Appui à la commercialisation des produits et des services pour un commerce équitable d’une coopérative d’artisans à Madagascar afin de leur permettre de pénétrer les marchés et de faire face à la concurrence. Proposer une stratégie de promotion en tenant compte des ressources financières et humaines et des moyens de communication disponibles sur place.

Téléchargez la fiche de poste : TDR 2014_sameva.pdf

Appui au programme de protection des ressources forestières de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy, Madagascar

Résumé : Appui au projet de création du centre d’accueil et d’interprétation botanique et pédagogique « Kobaby » de la Nouvelle Aire Protégée Ambohitr’Antsingy-Montagne des Français. Promouvoir les activités de conservation et de gestion proposées par les gestionnaires de la NAP afin d’appuyer le développement écotouristique et de sensibiliser le public au patrimoine paysager et botanique de la zone.

Téléchargez la fiche de poste : TDR 2014_centre botanique.pdf

Projet éco-responsable: sensibilisation à l’environnement des jeunes de Diego Suarez, Madagascar

Résumé : Élaborer un programme de sensibilisation à l’environnement pour les élèves du primaire de Diego Suarez. Le programme de sensibilisation projeté proposera de convertir un Jardin Tropical en ville en lieu de sensibilisation des jeunes au développement de cultures maraîchères rentables et au respect de la biodiversité dans les espaces verts urbains. On veut leur proposer une gamme d’éco-gestes quotidiens à adopter (économie d’eau, d’énergie, tri sélectif, …).

Téléchargez la fiche de poste : TDR 2014_jardin tropical.pdf

Contribution à la mise en place d’une stratégie de développement du tourisme de la région de Diego Suarez, Madagascar

Résumé : Contribuer à la mise en place d’un suivi des données statistiques du tourisme de la région DIANA à Madagascar. Le développement du tourisme s’insèrent dans la politique de développement économique de la région DIANA qui a pour premier objectif de contribuer à réduire le niveau de pauvreté rurale et urbaine, en développant des activités qui génèrent de l’emploi et qui favorisent l’insertion des jeunes dans la vie économique de la région. Or la gestion du secteur ne se fait qu’à courte vue du fait du manque de données statistiques fiables concernant le tourisme.

Téléchargez la fiche de poste : TDR 2014_developpement tourisme.pdf

Promotion du tourisme solidaire en Mer d’Émeraude, Madagascar

Résumé : Appuyer les associations locales de guides-pêcheurs et de masseuses du site touristique de la mer d’Émeraude à Madagascar dans la commercialisation de leurs services afin d’assurer à ces personnes un meilleur revenu. La Mer d’Émeraude, attrait touristique de premier rang de la région DIANA, est l’une des 18 destinations que promeut l’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez sur le circuit de tourisme solidaire de la région.

Téléchargez la fiche de poste : TDR 2014_promotion mer emeraude.pdf

Valorisation de la faune et de la flore remarquable de l’îlot Suarez à la mer d’Émeraude, Madagascar

Résumé : Appuyer la mise en valeur par la création d’un sentier d’interprétation de la flore et la faune et de la culture associée aux îlots de la Mer d’Émeraude, site écotouristique de premier rang promu sur le circuit de tourisme solidaire de la région Diana. Un des objectifs poursuivi est de favoriser la formation d’une association des guides-pêcheurs et des masseuses qui travaillent en Mer d’Émeraude et qui l’utiliseront comme outil de rappel durant les visites qu’ils organisent. Leurs clients seront ainsi amenés à assurer le respect de l’environnement et des coutumes locales.

Téléchargez la fiche de poste : TDR 2014_sentier interpretation.pdf

Comment postuler?

Les candidats intéressés sont priés de compléter le formulaire de candidature, de soumettre leur curriculum vitae et courte lettre de motivation à stages@tous-azimuts.org.

Internships and volunteer work in Madagascar

Présentation de notre programme de stages à l’étranger et de bénévolat de compétences

Stages universitaires

Azimut permet à des étudiants d’acquérir les compétences d’un stage conventionné dans le cadre de leurs études ou de réaliser un stage en entreprise afin de gagner en autonomie et faire l’apprentissage du monde du travail. Nous accueillons chaque année des stagiaires désireux de mettre à profit et de renforcer les connaissances acquises durant leur cursus universitaire.

Avec les réseaux sociaux en pleine ébullition, les salles de conférences virtuelles et la globalisation des marchés, le diplômé moderne n’hésite pas à franchir les frontières pour apprendre, évoluer et contribuer. Participer activement à nos activités vous permettra de développer votre mobilité internationale et fera de vous un candidat de choix!

Agir avec nous 01

Bénévolat de compétences

Voulez-vous confronter théorie et pratique pour mûrir vos ambitions professionnelles à l’occasion d’une mission de bénévolat de compétences à Madagascar ? Une année sabbatique ou une année de césure s’offre à vous ? Alors pourquoi ne pas en profiter pour valoriser votre CV et mettre vos connaissances à profit tout en travaillant dans un contexte stimulant où exercer de vraies responsabilités ?

Toute l’équipe est sur place pour vous offrir un suivi personnalisé dans l’exécution d’un projet façonné à l’écoute et à la demande des institutions, des entreprises, des associations et des communautés locales du nord de Madagascar.

 

Comment postuler?

Nos offres de stages à l’étranger et nos missions de bénévolat de compétences

Consultez les termes de références des offres de stages et de missions de bénévolat d’Azimut sur notre site Internet. Nous affichons périodiquement une gamme de nouveaux projets de concert avec nos partenariats établis à Diego Suarez. N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour des renseignements complémentaires.

Une fois votre offre choisie, soumettez le formulaire de candidature à télécharger ici, votre curriculum vitae et une courte lettre de motivation à stages@tous-azimuts.org.

Design de missions sur mesure

Si aucune des offres ne correspond à votre profil et que vous souhaitez proposer un projet qui relève de vos centres d’intérêts ou de votre domaine d’expertise, Azimut peut vous façonner un projet à la carte et vous mettre en contact avec l’organisme malgache ou l’ONG adéquate.

Pour nous aider à vous orienter nous vous invitons à nous soumettre le formulaire de candidature à télécharger ici, votre curriculum vitae et une courte lettre de motivation à stages@tous-azimuts.org.

Pourquoi participer ?

Agir avec nous 03Employabilité

Vous accroîtrez votre employabilité auprès des organismes internationaux en apportant la preuve d’une expérience de travail réussie en conditions ardues. En effet, les organismes internationaux qui recrutent du personnel à expatrier sont difficiles à convaincre. Leur bassin de recrutement est tellement bien fourni qu’ils préfèrent, à formation universitaire égale, privilégier les dossiers de ceux qui ont déjà de l’expérience dans un pays en voie de développement.

Vivre une expérience dans une petite structure

Cohérence, expertise, prise directe, nos membres étant constamment sur place, nous saurons vous appuyer en temps réel et vous accueillir comme un membre de la famille.

Agir avec nous 02Développer des compétences

Les habiletés professionnelles que vous acquerrez vous initieront au marché du travail dans un pays en voie de développement. Vous serez aux premières loges pour observer les rouages du fonctionnement de la recherche en milieu tropical et votre expérience à Madagascar vous amènera à devenir plus responsable et plus engagé en ayant acquis de première main une meilleure compréhension des enjeux de la conservation et de la valorisation des ressources naturelles et du bien-être des populations qui en vivent. Vous développerez une plus grande sensibilité aux différences culturelles et conséquemment affinerez vos talents de communicateur interculturel.

Enrichissement personnel

Travailler avec Azimut c’est un défi lancé à votre facilité d’adaptation qui vous donnera aussi l’opportunité de découvrir un pays tropical et de vous initier, si vous le souhaitez, à une nouvelle langue. Vous aurez l’opportunité de réfléchir à vos valeurs culturelles, de les remettre en question au contact d’une ambiance qui au début vous dépaysera avant de vous servir de tremplin pour une réflexion approfondie sur les phénomènes du développement international. Vous aurez l’occasion de vérifier si vous avez la vocation du travail en pays qui se débattent dans un contexte économique difficile.

Agir avec nous 04Établissement des relations

Votre participation vous permettra de renforcer votre réseau de contacts. Vous développerez des partenariats viables et à long terme en travaillant avec des professionnels d’organismes et d’institutions reconnus nationalement et internationalement qui sont activement impliqués dans les domaines d’intervention d’Azimut. N’oubliez pas non plus les nombreuses amitiés que vous tisserez avec des gens passionnés comme vous l’êtes.

Les volets d’un séjour parmi-nous?

Avant le départ

Une fois enrôlé, nous vous enverrons conseils et mises en garde pour vous guider dans vos préparatifs avant votre départ et vos premiers déplacements sur le sol malgache (matériel et équipement, visas, santé, voyage, lexique, adresses utiles, communications, etc.).

À votre arrivée

À Diego Suarez, vous serez convié à des séances d’information durant lesquelles nous vous apporterons des précisions concernant le déroulement de votre stage, la vie quotidienne dans le nord de Madagascar, le comportement à adopter et les us et coutumes à respecter. Vous recevrez également quelques cours de sakalava (le dialecte local) afin de faciliter votre intégration.

Hébergement

À Diego Suarez, vous dormirez dans un appartement partagé avec les autres participants de notre programme. Nous disposons de trois chambres aménagées, d’une salle à manger et d’un salon. Nous avons accès à l’eau courante et à l’électricité. En brousse on recourt au camping ou à l’hébergement dans une case malgache.

Repas

Les trois repas sont cuisinés pour vous sur place du lundi au vendredi et sont à contenu malgache pour assurer une bonne intégration à la culture et à la découverte des saveurs du pays. Le weekend, chacun prépare ses repas avec les aliments frais qui auront été achetés à la fin de la semaine.

Agir avec nous 07

Une journée typique de travail…

…comprend deux périodes d’activité (9h00-12h30 et 15h00-17h30). Vous êtes tenu de travailler du lundi au vendredi mais pouvez être appelé à travailler durant certains weekends selon les nécessités du moment. En fonction des mandats, les activités comprennent des travaux sur le terrain ou dans le bureau d’Azimut. Une contribution au volet sensibilisation et éducation est attendue. Afin de maintenir une cohérence de groupe, une bonne répartition des tâches et de mutualiser les activités de chacun durant la semaine nous organisons des rencontres hebdomadaires afin d’échanger sur les résultats ou avancées de la semaine. Vous pourrez être amené à effectuer certaines tâches administratives, moteur du bon fonctionnement de l’ONG.

Ressources disponibles

Azimut offre à ses diverses équipes de travail l’accès à un centre de documentation spécialisé sur des sujets d’études liés aux domaines d’intervention de l’ONG. La bibliothèque propose plus d’une centaine de livres et de magazines, une banque électronique de manuels techniques, une connexion Internet wifi, et un accès aux journaux locaux. Azimut dispose aussi d’une salle de réunion extérieur avec un écran de projection et des espaces de travail ergonomiques pour l’organisation de réunions en tout genre.

Rapport et fin de séjour

Tous les participants sont invités à rédiger un rapport dans lequel ils rendent compte de leur expérience et il est souhaité qu’ils organisent quelques rencontres pour communiquer aux partenaires concernés les résultats de leur travail. De retour chez vous nous vous encouragerons et aiderons à parler de votre projet, de vous, d’Azimut, des malgaches auprès de vos proches et du public.

Contribution et participation

Nous nous appuyons sur la participation et la contribution monétaire des participants pour assurer la pérennisation de nos actions auprès des populations locales. Nous demandons à chacun des participants de prévoir une contribution mensuelle de 650 euros.

La cotisation vous donne accès à…

  • Des repas cuisinés par nos trois charmantes responsables de maison: Memena, Nadia et Odile.
  • L’hébergement dans un appartement meublé situé dans le centre-ville de Diego Suarez.
  • L’encadrement de votre mission par des responsables formés et compétents.
  • Les ressources informationnelles et le matériel nécessaire pour le bon déroulement de votre mission.
  • Une caisse permettant de défrayer les frais de communication et de  déplacement engagés pour la réalisation de votre mission.
  • Une transparence financière et morale de la part d’Azimut qui publie un rapport annuel.

La cotisation permet de payer…

  • Les salaires des employés et les gratifications des stagiaires locaux.
  • La location des locaux de travail.
  • Les frais de services : eau, électricité, boite postale, Internet, téléphone.
  • Le maintien du site web.
  • L’achat de nouveau matériel nécessaire à la réalisation des missions.
  • L’entretien et le renouvellement du matériel, de l’équipement et des espaces de travail.
  • La participation à des événements nationaux et internationaux.

Le participant doit débourser l’ensemble de ses contributions mensuelles avant son arrivée à Madagascar. Le coût des vols aériens, du visa, de l’équipement personnel, des médicaments et des vaccins est assumé par le participant.