Campagne de nettoyage du point de vue sur le Pain de Sucre (Nosy Lonjo)

Les adhérents à la charte : « La DIANA s’engage pour un tourisme durable » ont entrepris avec pelles et râteaux le nettoiement d’un emplacement situé sur la route de Ramena d’où l’on aperçoit Nosy Lonjo, une île de la baie de Diego qui a la forme conique des pains de sucre traditionnels. Cette action communautaire qui s’inscrit dans les engagements auxquels ont souscrit les adhérents à la charte s’est déroulée le 2 juin 2015 dans le cadre de la Journée mondiale pour un tourisme responsable et respectueux.

Ce point de vue sur le Pain de Sucre (Nosy Lonjo) est fréquenté par les visiteurs de la Grande île  qui s’y arrêtent pour photographier cet îlot rocheux d’origine volcanique, lieu sacré et emblème du nord de Madagascar. L’emplacement du point de vue appartient à la Commune Urbaine de Diego Suarez (CUDS). Laissé à l’abandon depuis plusieurs années, il a servi de décharge sauvage à des individus et à des entreprises de la place. Des déchets malodorants de toutes natures en provenance de cette décharge finissent par polluer les eaux de la Baie de Diego Suarez située en contrebas. Un tractopelle a dégagé ordures et déchets en les poussant en contrebas de la colline. Cette intervention toutefois n’a servi qu’à les soustraire à la vue et certains passants auraient préféré qu’ils soient acheminés à la décharge municipale de la CUDS.

Des mesures ont toutefois été prises pour éviter le retour d’une décharge sauvage sur cet emplacement: un panneau de l’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez (ORTDS), qui incite à maintenir la propreté de l’emplacement, vient d’y être dressé. D’autres mesures sont prévues: installation de bancs et plantation d’une haie verte et de quelques arbres.

Course-carnaval en mer dans la Baie de Diego Suarez

Le 511e Anniversaire de la découverte de la baie de Diego Suarez a été marqué cette année par la 3e édition du Festival Libertalia où Diégolais et touristes de passage ont festoyé dans les rues de la ville. Ce festival haut en couleurs avait pour but de valoriser l’histoire de la région, l’identité culturelle et le patrimoine de Diego.

C’est à cette occasion que la Mairie de Diego Suarez a mandaté l’ONG Azimut pour organiser une course-carnaval en mer. Le samedi 17 septembre 2011, à 8h00 du matin, 17 bateaux à voile en provenance des quatre ports de la baie (Cap Diego, La Dordogne, Port Jasmine et Ramena) se sont regroupés autour de Nosy Lonjo (l’île en forme de pain de sucre) en pleine baie des Français en vue pour prendre le départ de la course et du défilé en mer.

Le signal de départ a été donné par la directrice d’Azimut, tout de suite après la cérémonie du Jorô, où l’assistance a demandé de la bénédiction des ancêtres. Cette cérémonie qui marquait l’ouverture officielle du Festival Libertalia s’est terminée comme il se doit par le sacrifice d’un zébu.

Les alizés qui étaient au rendez-vous ont permis aux bateaux, fort bien décorés, de mener une course acharnée jusqu’à la plage de l’hôtel Allamanda. Les trois bateaux gagnants de la course provenaient de Ramena, les mieux décorés cependant étaient ceux de Cap Diego et de la Dordogne. Dix-huit mètres de tissu pour la confection d’une voile ont été décernés par Azimut au bateau le mieux décoré. D’autres prix (bétail et enveloppes d’argent) ont été décernés par la Mairie.

L’organisation de cet événement a donné à l’ONG Azimut une nouvelle occasion de contribuer à l’appropriation de la mer par les habitants de la baie de Diego.