Profil des locataires de la Case Azimut: Camille Chastagnol

Profil du locataire
Étudiante en dernière année en préparation du diplôme d’ingénieur spécialité Génie de l’Aménagement à l’École Polytechnique Universitaire Polytech’Tours (France).

Antérieurement: Classes préparatoires intégrées en biologie et biochimie à Polytech’Lille, Grande École d’Ingénieurs (France).

« Je viens de Paris et j’étudie actuellement à Tours. A Madagascar, j’ai été recrutée par le Conseil Général du Finistère pour effectuer un stage de fin d’étude. Encadrée par l’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez, j’apporte un appui technique au développement touristique de la ville d’Ambilobe. Diego Suarez correspond pour moi au lieu de mon intégration/immersion dans le pays. Je reste 2 semaines dans la ville pour découvrir le pays et rencontrer les acteurs du projet. »

Mandat
Avec l’appui de l’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez (ORTDS), le Conseil Général du Finistère, et le Groupement des Opérateurs Touristiques d’Ambilobe (GOTDA), la mission consiste à dynamiser l’offre touristique de la ville d’Ambilobe. En 2013, le GOTDA et l’ORTDS ont pu identifier les potentialités touristiques d’un circuit de « découverte culturelle à Ambilobe ». L’histoire de la royauté Antakarana, une rencontre avec le Prince Antakarana, l’observation de la vie quotidienne, la visite du marché, des artisans, de la cascade, du barrage et du fleuve, la visite d’entreprises comme SIRAMA pour le sucre et LGA pour l’élevage de crevettes serviront de points d’appui pour ce circuit de découverte culturelle d’Ambilobe. Il s’agit de concrétiser ce circuit.

Durée de la mission
Juin à septembre 2014

Partenaires d’appui

L’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez (ORTDS) est une association des opérateurs touristiques de la Région DIANA ayant pour mission principale la promotion du tourisme dans la Région DIANA.

Le Groupement des Opérateurs Touristiques d’Ambilobe (GOTDA) est une association des opérateurs touristiques du District d’Ambilobe ayant pour mission principale le développement et la promotion du tourisme au sein du district.

Conseil Général du Finistère (CG29) agit dans le cadre du Programme de la Coopération Décentralisée entre le Conseil Général du Finistère et la Région DIANA. Deux des objectifs du Programme est de contribuer à la protection de l’environnement et d’appuyer les initiatives locales dans le développement de l’écotourisme.

Projets futurs
Intégrer un Master dans un Institut d’Administration des Entreprises et prendre le temps de voyager.

Coups de cœur à Diego Suarez
–          L’hôtel de la Marine, ses façades magnifiques et délabrées et l’ambiance rétro …

Profil des locataires de la Case Azimut: Nicolas Livache

Profil du locataire
Étudiant en Master 2 Opérateur en Coopération Internationale et Développement à l’Université de Montpellier 1 (France).

Antérieurement: Master 2 Énergie à l’Université de Montpellier 2.

« J’effectue un stage de fin d’étude à Madagascar pour l’association française Experts-Solidaires, qui s’est associée à l’ONG malgache Mad’Eole pour la préparation d’un projet d’électrification rurale de la région de Diana. Je suis basé dans la commune urbaine de Diego Suarez mais je travaille principalement sur des projets du district Diego II en milieu rural ».

Mandat
Réaliser un retour d’expérience des projets menés par Mad’Eole depuis l’électrification de 4 villages en 2007. Il s’agit d’identifier les points forts des projets et de proposer des pistes d’amélioration et de réflexions pour la poursuite du programme d’électrification.

Monter un nouveau programme d’électrification rurale en s’appuyant sur les expériences passées afin de maximiser l’impact de l’électricité dans les zones électrifiées (réduction de l’exode rural, création d’activités et de richesses, amélioration de l’accès aux soins, à l’éducation, à l’information et à la culture). Il s’agit également de déterminer le gisement énergétique local, les besoins en électricité ainsi que les capacités de financement.

Durée de la mission
À Madagascar : Avril à juin 2014
En France : Juillet à août 2014

Partenaires d’appui
L’ONG Mad’Eole promeut depuis 2004 l’information et la formation relative à l’utilisation des énergies renouvelables et participe à l’électrification, à un prix abordable pour tous, de zones rurales excentrées au fort potentiel de développement. Mad’Eole renseigne et coordonne les comités éoliens qu’elle a constitué dans les villages et les quartiers et assure leurs formations initiales et continues.

Experts-Solidaires est une association française dont le but est de renforcer l’expertise des projets de solidarité dans les domaines de l’eau, de l’énergie, de la sécurité alimentaire, de l’environnement, de l’habitat et de l’urbanisme, en faveur de populations en situation de précarité, dans des pays en développement ou émergents.

Projets futurs
Terminer le montage de nouveaux projets pour Mad’Eole et recherche d’appui financier pour accompagner la réalisation de ces projets.

Retour probable sur Diego Suarez

Coups de cœur à Diego Suarez
–          La petite plage face au Pain de Sucre du côté de l’Université.
–          Les soirées à claquer des mains avec un maximum de résonnance.

Profil des locataires de la Case Azimut : Anatole Maréchal

Profil du locataire
Étudiant en Master 1 Gestion Territoriale du Développement Durable à l’Université de Bordeaux Montaigne (France).

Antérieurement: Classe préparatoire littéraire au Lycée Jean Jaurès à Reims et Licence de Géographie à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

« J’ai eu la chance d’intégrer un programme de recherche au sein du laboratoire ADESS (Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés – UMR 5185). Chaque année, un étudiant peut partir à Madagascar pour étudier la mangrove, sous l’angle qui lui plait, mais dans la continuité de l’étude générale. Un professeur l’a proposé et j’ai saisi l’occasion de suite. »

Mandat
Étude des impacts des Transferts de Gestion des Ressources Naturelles sur l’évolution des mangroves dans la baie d’Ambaro : cas des fokontany d’Antenina, Antsatrana, Siranana et Ampampamena. Accompagner le bon déroulement des transferts de gestion et proposer des recommandations quant aux actions nécessaires.

Durée de la mission
Avril à juin 2014

Partenaire d’appui
L’ONG SAGE (Service d’Appui à la Gestion de l’Environnement) est un organisme d’appui technique à la gouvernance locale en matière de gestion de l’environnement et de développement durable. Elle a pour mission générale d’intégrer la dimension environnementale dans le processus de développement et de lutte contre la pauvreté.

Projets futurs
Retour à Bordeaux pour finir le stage au sein du laboratoire de recherche ADESS. Intégrer le en Master 2 Gestion Territoriale du Développement Durable à l’Université de Bordeaux Montaigne (France) et recherche d’un nouveau stage à l’étranger.

Coups de cœur à Diego Suarez
Le point de vue du « Monument Japonais » un jour de grand vent : un espace en hauteur à la pointe nord-est de la ville.
La mangeaille des bouis-bouis.

Des apprentis-techniciens supérieurs agricoles en visite à Diego Suarez

Marie-Michèle Greillier, professeure du Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole de la Réunion (LEGTA), accompagnée de quelques-uns de ses étudiants, étaient tout récemment en visite chez Azimut pour échanger à propos du projet d’étude de ces derniers. Il s’agissait pour Madame Greillier d’une première prise de contact avec Azimut.

Leur voyage a été financé en partie par le lycée, en partie par les jeunes sans compter l’appui fourni par la région Réunion. On se proposait, dans le cadre d’un module d’initiation de jeunes étudiants du LEGTA à la gestion d’un projet professionnel de développement local, d’appuyer la commune rurale d’Antanamitarana dans un projet de développement touristique.

Le LEGTA souhaite renforcer ses liens avec la région de Diego Suarez et les associations locales, dont Azimut, pour faciliter les échanges professionnels et l’appui de ses étudiants et de son corps enseignant au développement du nord de Madagascar.

Le Markethon : un projet au service de la jeunesse Diégolaise

La région DIANA a adopté en 2013 une politique de développement économique de son territoire (Schéma Régional du Développement Économique) dont l’objectif premier est de contribuer à réduire le niveau de pauvreté rurale et urbaine, en développant des activités qui génèrent de l’emploi et de l’auto-emploi et qui favorisent l’insertion des jeunes dans la vie économique de la Région. Trois activités ont été retenues par la région DIANA dans une volonté de les soutenir :

– Améliorer l’adéquation formation-emploi avec l’appui de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) et la Direction Régionale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (DRETFP);

Adapter et renforcer l’offre de formation professionnelle des métiers de service, de création artisanale, du tourisme et des nouvelles opportunités d’emploi; et

Développer des outils d’aide à l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle tel que l’initiative Mission pour l’Emploi (MPE), projet lancé par l’ONG Maison de Sagesse en 2009.

L’ONG Maison de Sagesse soutient la MPE, structure favorisant l’insertion professionnelle des jeunes de 15 à 30 ans au sein de la Commune urbaine de Diego Suarez. La MPE vient en aide à la jeunesse Diégolaise souvent sortis du système scolaire, sans diplôme et sans qualifications professionnelles en l’accompagnant dans son cheminement d’entrée sur le marché de l’emploi.

Dans le cadre de ces activités, la MPE a organisé, le 20 mars 2014, la 4e édition du Markethon, journée où plus de 160 jeunes se sont mobilisés pour partir à la rencontre des principales entreprises de la ville de Diego Suarez afin de se renseigner sur les emplois disponibles et les qualifications requises par les employeurs. Cet événement a également été l’occasion de favoriser les prises de contacts entre les jeunes demandeurs d’emploi et les entreprises de la place.

Malgré un nombre conséquent de formations proposées par les centres de formation agréés du territoire, les entreprises ont des difficultés à trouver des candidats correspondant au profil qu’elles recherchent.

Les raisons expliquant l’inadéquation entre les formations proposées et les besoins des entreprises est dû à un manque de visibilité des centres de formation sur la réalité de l’activité économique de la commune urbaine de Diego Suarez. Les partenaires économiques et sociaux sont souvent peu associés au pilotage des dispositifs de formation professionnelle et technique. Ceci entraine une vision à courte-vue de l’évolution technologique et économique. En d’autres termes, on constate une absence d’anticipation de la part des partenaires économiques. Diego Suarez se retrouve ainsi, dans une situation où des secteurs porteurs sont en pénuries de main-d’œuvre tandis que d’autres sont « surinvestis ».

Le Markethon, véritable projet d’écoute, d’échange et de collecte de données sur l’emploi à Diego Suarez, devrait permettre d’améliorer la synergie entre formation – demande et offre d’emploi pour les jeunes de la commune. Étaient présent à cet évènement les partenaires de la MPE : la Région DIANA, la Commune Urbaine de Diego Suarez, le Conseil Général du Finistère, le PSI, l’entreprise Orange, la Direction Régionale de la Jeunesse et des Loisirs, la Direction Régionale de la Population et des Affaires Sociales, la Direction Régionale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, le Service Régional de l’Emploi, la Chambre de Commerce et d’Industrie et Conseil Communal de la Jeunesse.

L’association Azimut qui était présente à la cérémonie de clôture de la journée Markethon remercie la MPE, l’ONG Maison de Sagesse, les bénévoles organisateurs et membres du jury, les entreprises partenaires ainsi que les jeunes participants pour l’organisation de cette magnifique journée.

Représentantes de France Volontaires en visite à Diego Suarez

France Volontaires a fêté en 2013 les 50 ans du volontariat français à l’international. Cette plateforme associative présente dans une cinquantaine de pays a profité de cet anniversaire pour mettre en évidence ses engagements, les actions de ses volontaires, ses projets, ses partenaires, et ses structures d’accueil.

Elle a dans ce but monté une exposition itinérante de photos « Regard sur l’engagement solidaire » qui retrace l’engagement, le volontariat, la solidarité, l’inter-culturalité, la découverte…. À Diego Suarez, Manon Albagnac, chargée de programme à France Volontaires et Olivia Nasewicz, chargée d’appui aux Chantiers de Solidarité Internationale, sont venues parrainer le vernissage lors de leur visite du 25 février au 3 mars 2014.

Azimut, qui accueille depuis 2012 des stagiaires et des volontaires à Diego Suarez, a pu s’entretenir avec ces deux responsables de France Volontaires de ses expériences et de son service d’encadrement. Azimut les a remerciés de leurs précieux conseils tout en souhaitant des collaborations futures.

« France Volontaires est une plateforme associative de 47 associations de solidarité internationale et d’éducation populaire, de ministères et de collectivités locales. Elle a été créée pour favoriser le développement qualitatif et quantitatif des engagements volontaires. France Volontaires envoie et encadre également ses propres volontaires (volontaires de solidarité internationale). Présente dans près de 50 pays dans le monde, France Volontaires déploie un réseau d’Espaces Volontariats dans 25 pays. »

2e Forum sur les Aires Marines Protégées par les Communautés Locales

Diego Suarez accueillera du 9 au 11 avril 2014 le 2e Forum sur les Aires Marines Protégées par les Communautés Locales (AMPC) ou « Locally Managed Marine Areas (LMMA) ». Ce forum, organisé par Conservation International, a pour objectif d’accroitre la visibilité et de renforcer le réseau des AMPC à Madagascar.

À ce jour, 36 AMPC ont été mises sur pied à Madagascar. Ce 2e forum sera l’occasion pour les représentants des communautés locales gestionnaires et pour les organismes de soutien (ONG et autorités locales) de renforcer les liens entre les membres du réseau et de favoriser les échanges d’expérience. Tout ça dans le but de pérenniser les actions du réseau.

Azimut participera à ce forum pour mieux connaître ce mécanisme de gestion des ressources naturelles marines et côtières dont la popularité ne cesse de croître. En 2013, les AMPC couvraient 580.221 ha des zones marines et côtières de Madagascar.

http://www.lmmanetwork.org/

Aide d’étudiants québécois: Gestion de Projets Internationaux

Une équipe de quatre étudiants du second cycle inscrits à un cours de Gestion de Projets Internationaux à l’Université Laval de Québec au Canada va prêter main forte à l’ONG Azimut au courant des prochains mois. C’est l’association SAMEVA de Diego Suarez qui profitera de cet effort conjoint. Robin Larocque Roy, Jean Michael Raharivelo, François Dongmo Jiatsa et Jehana Badouraly vont aider SAMEVA à commercialiser ses produits et à trouver des subventions dans le confort de chez eux au Canada.

Depuis sa création en 2002 par des mères célibataires, SAMEVA est à la recherche de solutions au problème du chômage. SAMEVA qui se consacre à la confection de produits artisanaux (broderie, vannerie, bijoux, produits alimentaires …) assure une formation en coupe et couture de vêtements pour des femmes recrutées parmi les plus démunies de Diego Suarez mais aussi pour des adolescents déscolarisés et des personnes en situation de handicap. Depuis 2010, SAMEVA gère une coopérative artisanale d’économie sociale de caractère innovant : on s’appuie sur les ressources locales tout en privilégiant une visée humaniste.

Suivez-nous sur le blog de l’ONG Azimut au courant des prochains mois pour en savoir plus.

Une volontaire réunionnaise à Diego Suarez

Le nord de Madagascar est reconnu comme une exception à plusieurs titres pour sa diversité biologique et la variété de ses écosystèmes, mais surtout pour le haut niveau d’endémisme de sa faune et de sa flore autant marine que terrestre. La région DIANA souhaite préserver ce capital naturel en positionnant le tourisme, avec une préférence pour l’écotourisme, comme un vecteur privilégié du développement durable. Cette stratégie s’insère dans le programme de développement de l’Office National du Tourisme : un tourisme durable et éthique qui profite à la population locale, respecte l’environnement et s’intéresse à la culture du pays.

Le site écotouristique de la Mer d’Émeraude, attrait de premier rang de la région DIANA, est l’une des 18 destinations promu par l’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez sur le circuit de tourisme solidaire de la région. La flore et à la faune ainsi que la culture associée aux îlots qui la composent ne demandent qu’à être mis en valeur par la création d’un sentier d’interprétation. Plus qu’une simple information, ce parcours adapté se veut ludique et accessible afin de permettre de développer l’attractivité du site dans le but de sensibiliser les visiteurs et les populations locales à sa richesse et à l’intérêt de sa préservation. Le second objectif poursuivi est de favoriser la formation d’une association des guides-pêcheurs et des masseuses qui travaillent en Mer d’Émeraude et qui l’utiliseront comme outil de rappel durant les visites qu’ils organisent. Leurs clients seront ainsi amenés à assurer le respect de l’environnement et des coutumes locales.

L’ONG Azimut qui appuie depuis 2012 le Comité de Gestion Communautaire du site touristique de la Mer d’Émeraude a déjà effectué le mandat suivant : monter un programme de formation des guides-pêcheurs, lancer un programme de gestion des déchets et effectuer une étude préliminaire de l’avifaune, l’herpétofaune et l’entomofaune des îlots qui la composent.

Les actions entreprises et les données récoltées seront reprises et valorisées au sein d’un sentier d’interprétation par Mademoiselle Geneviève Barbarin, volontaire Azimut, du mois de février au mois d’avril 2014. Geneviève est diplômée d’un Master 1 en Biodiversité des Écosystèmes Tropicaux à l’Université de la Réunion (DOM, France). Il s’agira pour Geneviève et dans un premier temps de définir le projet d’interprétation selon la spécificité du lieu et en fonction des ressources disponibles, de valider le projet auprès des différents acteurs concernés, de rédiger un cahier des charges précis qui sera soumis pour l’obtention de financements et enfin de former les formateurs locaux à l’accompagnement des visiteurs sur le sentier.

Bienvenu dans l’équipe Geneviève!

La Mission Pour l’Emploi organise une journée « Markethon »

La Mission Pour l’Emploi (MPE) est née du constat commun entre l’ONG Maison de Sagesse (MDS)1 et ses partenaires de la nécessité d’une structure pour la formation et l’insertion professionnelle des jeunes de 16 à 30 ans, scolarisés ou non, de la ville de Diego Suarez.

La MPE accueille, conseille, oriente et accompagne ces jeunes vers l’insertion professionnelle depuis 2010. Elle organise des permanences assurées par des conseillères d’insertion et des ateliers dynamiques de familiarisation aux outils de recherche d’emploi (rédaction de CV, lettre de motivation, recherche de stage et d’emploi, entretien d’embauche). La MPE finance à chaque année des formations pour une dizaine de jeunes déscolarisés en les accompagnant dans l’élaboration d’un projet professionnel et dans la recherche de stages, en les orientant vers les formations appropriées et en les aidant dans la résolution  des difficultés rencontrées durant la formation.

Cette année, la MDS et la MPE innovent en organisant une journée « Markethon » où de jeunes diégolais se mobiliseront et se rendront par petits groupes dans les principales entreprises de la Commune urbaine de Diego Suarez. Ils iront se renseigner sur les emplois disponibles. Véritable journée d’échanges, cet évènement favorisera les contacts entre les jeunes chômeurs et les entreprises de la place.

Ils découvriront les acteurs économiques et les besoins en ressources humaines de ces derniers, tout en s’exerçant à la prise de contact « professionnelle ». La MPE trouvera l’occasion de faire découvrir aux entreprises les services qu’elle offre, en termes d’une banque de CV et de lettres de motivation.

L’ONG Azimut s’est associée cette année à la MDS pour appuyer l’organisation de cette journée « Markethon » qui aura lieu à la fin du mois d’avril 2013. Restez branché!

1 L’ONG Maison de Sagesse (MDS) est une association française intervenant en faveur des droits de l’enfant en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

À Madagascar, MDS œuvre depuis 1994 dans la région de Diego Suarez dans le cadre de trois projets : (1) les classes adaptées pour enfants malvoyants et perturbés, (2) l’insertion professionnelle des jeunes et (3) la légalisation d’enfants sans acte d’état civil.