Nageurs-sauveteurs Diégolais : formation initiale

Ça y est! La commission chargée du programme de formation de jeunes nageurs-sauveteurs est en place. Les membres ont tenu leur réunion le 3 octobre au siège de la Région DIANA.

L’idée d’une formation académique a été rejetée. Une formation de type professionnel dont la réussite sera attestée par la Direction Régionale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle a été retenue. Cette formation s’étalera sur une période d’environ 4 mois. Le projet ficelé sera présenté début novembre, accompagné de la liste des unités d’enseignements et de celle des encadreurs. La formation s’inspirera entre autre de celle donnée aux surveillants de baignade en piscine actuels. Elle comportera des modules d’adaptation au milieu marin de la Baie de Diego Suarez. Le Ministère malgache chargé du transport maritime et fluvial et le ministère chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle ont montré leur intérêt pour cette initiative et encouragé le début d’une formation initiale parallèlement aux démarches administratives en train d’accomplissement.

Une quinzaine de jeunes sont déjà sélectionnés dont des pêcheurs, des plongeurs, des kitesurfeurs. Des cours de natation de mise à niveau ont déjà débuté.

Corps de nageurs-sauveteurs pour la région DIANA

La région DIANA dont la principale ville est Diego Suarez est murée d’eau. Bordée à l’ouest par le canal du Mozambique et à l’est par l’océan Indien elle accueille aussi la deuxième plus grande baie au monde. De nombreuses activités nautiques s’y sont développées : en plus de la pêche traditionnelle, on peut s’y adonner à la pêche récréative, à la moto marine, à la baignade et aux sports de glisse (windsurf, kitesurf). Toutefois les accidents de mer y sont fréquents : chavirement de bateaux, de pirogues, noyades, incidents durant la pratique des sports nautiques. Malheureusement à Madagascar aucune structure d’intervention n’a été mise sur pied jusqu’à maintenant pour secourir les victimes d’incidents. Pas de maîtres-nageurs, pas de vedettes de secourisme…

Un récent événement, la noyade à quelques encablures des côtes de la Ministre de la Population, Madame Ramaroson, a éperonné les autorités de la région Diana qui ont décidé de la création d’un corps de nageur-sauveteurs, premier maillon d’une chaîne de secours. Le Chef de la Région Diana, Monsieur Romuald Bezara, et le Directeur du Développement Régional, Monsieur Jualin Joanosy, ont suscité l’appui de l’Apostolat de la Mer, section jeunesse, de l’ONG Azimut et du cabinet MDC pour améliorer la gouvernance des activités nautiques pratiquées dans le cadre du tourisme de la région de Diego Suarez. Une table ronde a réuni récemment la Direction Régionale (DR) des Forêts et de l’Environnement, la DR du Tourisme et de l’Artisanat, la DR de la Jeunesse et des Loisirs, la DR des Sports, la DR de la Santé, la DR de l’APMF, la DR de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, la Commune Urbaine de Diego-Suarez, la Commune Urbaine de Nosy Be, le Commandant de la BANA, la Direction Générale de la SECREN, le Responsable SGPTSM, le Bureau de l’Antenne Finistère, la Présidence de la Croix Rouge Malagasy, les DR des compagnies d’assurance ARO, Ny Havana et Allianz, le chef des pompiers CUDS et les représentants des coopératives de pêcheurs pour entendre le trio formé par la directrice d’Azimut, les représentants de MDC et de l’Apostolat de la Mer. Le trio a suggéré la mise sur pied d’une brigade de jeunes nageur-sauveteurs. Ce projet a suscité un fructueux débat qui a permis de bien le cadrer.

Azimut est d’avis que ce projet permettra non seulement de sécuriser les activités nautiques, mais qu’il créera de nouveaux emplois tout en accroissant l’appropriation de la mer par les jeunes malgaches. D’autres réunions sont prévues au courant des prochains mois pour la mise sur pied effective de la brigade et la formation des jeunes qui en feront partie.