Billet #1 : stagiaires bénévoles en action à Diego Suarez !


La famille Azimut s’agrandit ! Cinq jeunes stagiaires bénévoles de la Commune Urbaine de Diego Suarez ont rejoint Azimut pour essayer de mettre en place un service citoyen d’orientation et de formation de jeunes bénévoles investis dans la protection de l’environnement.

Nous vous invitons à nous suivre au courant des deux prochains mois, pour apprendre à nous connaître, pour suivre nos activités, pour échanger avec nous et éventuellement pour vous rallier à notre cause !

Maintenant que l’invitation est lancée, commençons par le commencement : les présentations. Pour innover nous vous présentons nos pensées, illustrées par des photos, sur ce à quoi nous aimerions que notre groupe ressemble au terme de ces deux mois de collaboration.

Marino ARNALDO DAHY, stagiaire bénévole

Les fourmis représentent notre groupe car elles ne font pas de distinction entre nos provenances et compétences. Rien de tout cela n’est important. Nous sommes tous utiles à la tâche que l’on doit accomplir. Si nous arrivons à combiner nos forces, ensemble nous serons forts et nous parviendrons à atteindre notre objectif. Enfin il est important d’écouter les autres sans quoi on ne saura pas partager.

blog - 24 juin 2016 4de10

Enrico BOTOUMAMOU, Agent de développement socio-environnemental Azimut

Lorsque je regarde l’horloge murale, je me dis que le temps passe vite en deux mois. Toutefois, j’espère que le temps que nous allons passer ensemble et les expériences que nous aurons vécues auront un effet positif dans votre vie et nous apporteront autant de joie que les enfants de cette photo.

J’aimerai qu’au terme de nos deux mois de collaboration notre groupe ressemble à l’effet « boule de neige » c’est-à-dire que ce que l’on aura créé ensemble dans la bonne humeur s’éparpille ailleurs dans les milieux où nous évoluerons.

blog - 24 juin 2016 1de10Camille MONDON, bénévole

La plume représente l’histoire que l’on s’apprête à écrire tous ensemble. J’aimerai qu’au terme de nos deux mois d’entraide et de collaboration notre groupe ai réussi à atteindre son but commun, représenté dans la deuxième photo par le baobab, symbole de puissance, de force, de robustesse !

J’achève mon séjour à Madagascar d’ici quelques jours et au terme de ma mission je me sens un peu comme la personne qui souffle sur ce pissenlit. J’espère qu’avec ce que j’aurai réussi à transmettre au groupe, vous saurez voler de vos propres ailes et ferez germer de nouvelles réflexions.

blog - 24 juin 2016 9de10Landry BELELAHY, stagiaire bénévole

J’aimerai que les membres de notre groupe soient aptes à travailler ensemble à la réalisation de notre mission, tout comme ces deux hommes sur la photo qui collaborent pour creuser un canal. Les graines qui sont dans le creux de la main de la jeune fille constituent le fruit de notre travail et la main qui les tend, notre capacité à pouvoir le partager aux autres. blog - 24 juin 2016 3de10

Mouna SOULIMAN, stagiaire bénévole

J’aimerai que les membres de notre groupe aiment, prennent plaisir et s’épanouissent dans ce qu’on va réaliser ensemble, tout comme cet homme qui a l’air heureux en faisant son travail. La deuxième photo montre que nous devons suivre le trajet et la trace de nos encadreurs en tant que stagiaire bénévole.blog - 24 juin 2016 5de10

Astelin RAJOBY, stagiaire bénévole

Au cours de nos deux mois de collaboration, je souhaite que notre groupe soit soudé et que nous soyons solidaires. Ce sont les conditions nécessaires pour que nous puissions atteindre notre objectif.blog - 24 juin 2016 6de10

Joëlle DIO DIZE, stagiaire bénévole

Je souhaite qu’on parvienne à utiliser toutes les ressources à notre disposition. D’abord on prendra ce qu’il y a de meilleur. Puis, avec le reste, on pourra quand même construire quelque chose au terme de nos deux mois de travail en groupe.blog - 24 juin 2016 7de10

Maryse Sahondra PARENT, Directrice Azimut

Le cyclone et la grosse vague représentent deux forces de la nature. Je ne veux pas qu’on les considère pour leur caractère destructeur et imprévisible mais plutôt pour leur puissance souvent insoupçonnée et à l’impact considérable. Mon souhait au terme de nos deux mois de collaboration ? Que nous soyons aussi forts que le cyclone et la vague et que suite à notre passage il engendre le renouveau.blog - 24 juin 2016 2de10

Karel LOPES, stagiaire bénévole

J’aimerai qu’il y ait quelque chose qui nous uni au-delà des différences sans modifier l’unicité que l’on a. Je souhaite que nous sachions respecter les différences. La communication est importante dans ce processus et c’est une valeur que je souhaite qu’on porte en tant que groupe.

On peut considérer que nous sommes aujourd’hui des chenilles et que pendant deux mois nous allons nous mettre dans notre cocon pour enfin devenir des papillons en espérant que les battements de nos ailes, nous permettront d’avoir des impacts au-delà de ce que nous pouvions espérer.blog - 24 juin 2016 8de10