Coopération Azimut – Mer d’Émeraude 2012-2014


L’accord signé en 2012 entre l’Office Régional du Tourisme de Diego Suarez (ORTDS) et la Commune rurale d’Andranovondronina à Babaomby prévoyait d’accorder aux sites touristiques de la Mer d’Émeraude la possibilité d’une gestion communautaire. Il s’agissait d’élaborer un plan de gestion et d’aménagement durable dont les retombées puissent profiter aux deux partenaires. L’ORTDS visait la valorisation et la promotion du tourisme, tout en préservant l’environnement naturel et les valeurs socio-culturelles associées.

Depuis lors, les stagiaires et les volontaires Azimut ont appuyé l’ORTDS dans l’atteinte de ces objectifs. Simon Fournier a identifié l’avifaune ; Loïc Fasan a inventorié l’entomofaune et l’herpétofaune ; Claire Michelet s’est impliquée dans la formation des guides-transporteurs ; Laurène Laham a mis sur pied un système de gestion des déchets ; Clément Corbic a rédigé la brochure de promotion d’un circuit de tourisme solidaire sur le site.

Les données récoltées par Simon Fournier et par Loïc Fasan seront utilisées cette année par Geneviève Barbarin, volontaire Azimut. Sa mission est de créer un sentier d’interprétation visant la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel de l’îlot Suarez. Geneviève prévoit aménager des accès sur l’îlot dans le but d’en révéler de nombreuses particularités. Cette démarche pédagogique, qui s’inscrit dans une logique de tourisme durable, vise à la fois les touristes et les communautés riveraines de la Mer d’Émeraude.

Poursuite de la professionnalisation des acteurs

La formation des guides transporteurs qui a été mise en place par les efforts conjugués de Claire Michelet et de Julda Milatianjary (animatrice ORTDS) est dispensée aujourd’hui par l’ORTDS. Résultat  2012-2013: 24 acteurs ont été formés en environnement, secourisme, techniques d’accueil et histoire de la baie de Diego Suarez. Un dossier est en cours de validation pour formaliser la fonction de guide par la Direction Régionale du Tourisme. Ce projet, qui s’inscrivait dans une démarche d’appui au développement écotouristique a permis d’améliorer les prestations offertes aux touristes qui étaient nombreux à se déclarer insatisfaits de leur visite en Mer d’Émeraude. Maryse Sahondra Parent, directrice générale d’Azimut, témoigne : « Je pense qu’aujourd’hui on peut s’entendre sur le fait que cette formation et le regroupement en association de ces acteurs a permis de valoriser la population locale et d’améliorer la structuration de l’offre touristique.»

Une île propre

Un système de gestion des déchets…durable ! Depuis sa mise en place en avril 2013, l’îlot a retrouvé un air de jeunesse. Il est débarrassé des ordures grâce aux efforts des agents d’accueil et d’entretien de l’îlot. Les guides transporteurs respectent les règles du tri. Des employés de l’ORTDS rapatrient sur Diego les déchets recyclables qu’ils remettent selon leur nature aux artisans ou aux marchands. La gestion de la taxe touristique prélevée par le gestionnaire défraie les coûts de ces opérations. Pour en savoir plus sur le suivi de ce projet, lisez l’article « Suivi du système de gestion des déchets en mer d’Émeraude »

De nouveaux outils de communication

L’excursion en Mer d’Émeraude a été valorisée fin 2013 grâce à une double page qui lui y a été consacrée dans la nouvelle brochure « Circuit de Tourisme Solidaire » de la région DIANA, réalisée par Clément Corbic et promue par l’ORTDS et l’Office Régional du Tourisme de Nosy Be. La brochure est disponible en ligne sur le site de l’ORTDS (http://www.office-tourisme-diego-suarez.com/visite-decouverte/sites-touristiques/circuits-grand-spectacle). Elle attire déjà un public averti et contribue de ce fait au développement durable de ces sites touristiques.

La directrice d’Azimut remercie stagiaires et volontaires, l’équipe de l’ORTDS, les partenaires financiers ainsi que les membres du Comité de gestion, les employés et les associations de la Mer d’Émeraude pour leur constant appui dans le développement de ce site touristique de premier rang !